Nautisme
Tampon devant, retour de Géant

Actualité

Tampon devant, retour de Géant

Nautisme

La régate reprend du piquant en tête des multicoques. En réalisant deux empannages pour se recaler dans l’axe de Desjoyeaux-Destremau – et peut-être éviter une première bulle sans vent –, le duo Bidégorry-Lemonchois a perdu encore une partie de son avance. L’équipage de Géant ne pointe plus qu’à 45 milles de Banque Populaire samedi soir.

Dimanche matin, ils seront dans le pot au noir. Mais le vent commence déjà à mollir, ce qui fait les affaires des poursuivants de Banque Populaire. L’équipage de Géant, d’abord, mais aussi celui de Gitana 11, Le Peutrec-Guichard, qui a repris 50 milles en 4 heures… A 300 milles au large de la Casamance, Banque Pop’ et Géant se livrent une belle bagarre à l’approche du pot au noir.

Chez les monocoques, Jourdain et MacArthur (Sill et Veolia) grappillent discrètement les milles qui les séparent de Dick et Peyron (Virbac-Paprec). 23 milles ce matin, 18 milles ce soir. Derrière, un groupe de quatre poursuivant emmenés par Le Cam-de Pavant (Bonduelle) se tiennent dans un rayon de 100 milles. Ces six premiers bateaux vont contourner cette nuit l’archipel du Cap-Vert par l’ouest, à l’opposé des multicoques.

En 50 pieds multis, Franck-Yves Escoffier et son fils Kevin (Crêpes Whaou !) ne semblent pas trop perturbés par leur rail de grand-voile endommagé. Leur avance sur Quintin-Sohier (Jean Stalaven) et leurs deux autres adversaires, les catamarans Gifi et Victorinox, augmente à chaque nouvelle position : 657 milles samedi à 20h. Chez les monos, l’incertitude est toujours de mise entre Harris-Hall (Gryphon Solo) et Escoffier-de Broc (Vedettes de Bréhat). Servane et Bertrand tentent une voie différente de leurs adversaires en traversant l’archipel des Canaries entre Tenerife et La Palma. En queue de flotte, le tandem Stone-Owen (Artforms), qui avait fait escale à Lorient pour réparer sa grand-voile, vient de doubler son premier adversaire, Polarity Solo. Prochain objectif : Durand-Leibovici (Défi Vendéen) à une cinquantaine de milles devant leur étrave. La course-poursuite continue…

Loïc Le Bras

Pour en savoir plus, suivre la Transat en direct et écouter les réactions des Skippers au cours de la dernière vacation: www.jacques-vabre.com

Transat Jacques Vabre