Marine Marchande
Tanger: les dépôts d'offres déposés pour la gestion du second terminal

Actualité

Tanger: les dépôts d'offres déposés pour la gestion du second terminal

Marine Marchande

C’est la dernière ligne droite pour le choix du groupe qui gèrera le second terminal de Tanger Méditerranée. Les deux consortiums encore en lice ont déposé leur offre finale. Le premier est composé d’un groupement portuaire comprenant le suisse MSC, le français CMA-CGM, le germano-italien Eurogate-Contship et le marocain Comanav. Face à ce consortium, la compagnie marocaine IMTC présente une candidature commune avec le géant asiatique Hutchinson. Les résultats seront connus courant octobre.
Projet pharaonique, le nouveau port Tanger Med s’étalera sur une surface de 500 Km². Les différents marchés de construction ont été en partie remportés par le groupe Bouygues (le premier contrat, celui de la grande digue, a été signé en juin 2003 pour 215 millions d’euros). L’aménagement général doit s’achever le 31 décembre 2006 pour une entrée en service en 2007. Projet majeur pour le Maroc, tant par ses retombées économiques que par son impact social, Tanger Med est destiné à capter une part importante du trafic méditerranéen.

3 millions d’EVP par an

On y trouvera notamment un espace pour les ferries et rouliers, un terminal vrac et divers, un poste pétrolier pour le transfert des produits de raffinage mais aussi, un vaste espace pour les conteneurs qui s’étalera sur 2410 mètres de quais. Avec une capacité de 3 millions d’EVP par an, le port deviendra l’une des principales plates-formes de transbordement de boites en Méditerranée. A noter que cette zone est séparée en deux quais, le premier de 1610 mètres et le second de 800 mètres. L’Agence Spéciale Tanger Méditerranée (TMSA), maître d’œuvre et maître d’ouvrage du projet, a souhaité confier chacun de ces lots à un consortium différent, afin de garantir la concurrence. Au printemps, les travaux étaient achevés à 50% selon les autorités marocaines.
Le projet devrait permettre de désengorger la ville de Tanger et donc, de réorienter ses activités vers le tourisme. Outre les infrastructures portuaires, trois zones franches seront adossées au port et doivent constituer un vaste pole qui se voudra moteur pour toute la région. La première, d’une superficie de 600 ha sera réservé aux opérateurs intéressés par les capacités de la plateforme multimodale. Elle sera complétée par une zone commerciale de 200 ha et un espace logistique de 130 ha. Pour le Maroc, en proie à une grave crise du chômage, Tanger Méditerranée devrait se traduire, à terme, par la création de 145.000 emplois.
L'investissement total est estimé à un milliard de dollars. Avant même l'ouverture de ce gigantesque complexe, un accord a été signé ce mois-ci avec le port d'Algesiras, premier port espagnol pour le transport de marchandises.

Pour en savoir plus sur ce grand projet: Le site de TMSA

Maroc Actualité maritime du Maroc | Dossier spécial Mer et Marine sur l'actualité maritime, navale et portuaire marocaine