Défense
Technip agrandit son usine d'ombilicaux sous-marins en Angola

Actualité

Technip agrandit son usine d'ombilicaux sous-marins en Angola

Défense

Le groupe français a confirmé hier l'extension de son site Angoflex, situé à Lobito, en Angola. Créée en 2002, cette usine est spécialisée dans la production d'ombilicaux, assemblage de canalisations hydrauliques, de câbles électriques et de fibres optiques utilisé pour le contrôle des installations sous-marines. Le 15 décembre, le projet d'agrandissement de l'usine, décidé pour répondre à la demande croissante de produits plus longs et plus complexes sur le marché d'Afrique de l'Ouest, a été lancé. « L'achèvement de ce projet est prévu en 2010. Il s'inscrit dans le programme actuel de Technip visant à renforcer sa présence dans les marchés régionaux clés », précise Technip, qui détient Angoflex au travers d'une société commune avec la compagnie pétrolière nationale Sonangol. Il s'agit d'ailleurs de la seule usine de ce type en Afrique. L'extension de d'Angoflex inclura l'installation de deux grands carrousels de production, la modernisation d'une machine de pose en hélice et un chemin de convoyage à rouleaux. « La contribution de Technip à l'emploi et à l'économie locale s'accroîtra en conséquence. En partenariat avec Sonangol, Technip développe activement le contenu local de ses projets angolais. L'usine de Lobito, la base d'Angoflex à Dande pour l'assemblage des conduites sous-marines rigides, et le centre d'ingénierie de Luanda forment un ensemble unique d'actifs locaux pour répondre aux besoins du marché de la mer profonde en Afrique de l'Ouest », souligne le groupe français.

Technip