Offshore
Technip prépare la succession de son président

Actualité

Technip prépare la succession de son président

Offshore

Le groupe français prépare le renouvellement de son conseil d’administration, dont le mandat arrive à échéance en avril prochain. Le CA proposera d’élire de nouveaux administrateurs en vue « de renforcer la diversité du conseil et d’élargir ses compétence. Il proposera également à la prochaine Assemblée Générale d’adopter un mécanisme de rotation des mandats », indique Technip. Agé de bientôt 63 ans, Daniel Valot, PDG du groupe depuis 1999, a indiqué qu’il ne solliciterait pas un nouveau mandat mais fera valoir ses droits à la retraite au printemps. Critiqué cette année par certains milieux économiques, Daniel Valot estime que « le repositionnement stratégique opéré ces dernières années, grâce notamment à l’acquisition de Coflexip, a eu pour effet une très forte croissance du groupe dont le chiffre d’affaires, les effectifs et la capitalisation boursière ont plus que triplé depuis 1998. Sur cette base, il s’agira de concevoir et de mener à bien, dans les années qui viennent, une nouvelle phase de développement, ce qui ne peut être fait efficacement que si l’on dispose de la durée ». Au cours du dernier Conseil d’Administration, le 27 septembre, un point a également été fait sur l’activité de la société. « Compte tenu de la situation des projets en cours et même s’il subsiste des aléas propres à la nature des activités, le groupe devrait être en mesure d’atteindre sur l’ensemble de l’année 2006 ses objectifs financiers », indique Technip.
Spécialiste de l’ingénierie et la construction pour le secteur pétrolier et gazier, notamment dans l’offshore, le Français emploie 21.000 personnes dans le monde.

Technip