Science et Environnement
Télescope à neutrinos : Le René Descartes déploie un câble au large de Toulon

Actualité

Télescope à neutrinos : Le René Descartes déploie un câble au large de Toulon

Science et Environnement

Le câblier René Descartes d’Orange Marine déploie actuellement, depuis La Seyne-sur-Mer, un câble sous-marin destiné au Mediterranean Eurocentre for Underwater Sciences and Technologies (MEUST). Cette plateforme s’inscrit dans le cadre de l’EMSO, réseau d’observatoires sous-marins permanents répartis sur 11 sites le long des côtes européennes, et du projet KM3Net, qui porte sur la mise en place d’un nouveau télescope à neutrinos sous-marin en Méditerranée. L’objectif de cet équipement est de tenter de capter les fameuses particules. «  L’existence de rayons cosmiques de très hautes énergies laisse à penser que des neutrinos énergétiques doivent être produits dans l’univers. Ils offriraient la possibilité d’observer le cœur des phénomènes astronomiques les plus violents et constitueraient ainsi des messagers idéaux pour la compréhension de l’univers. Détecter ces neutrinos est un véritable défi, car leur faible interaction avec la matière les rend extrêmement difficiles à observer », explique le MEUST. Quant à savoir pourquoi installer un télescope en mer, voici ce que répondent les scientifiques : « Les neutrinos qui impactent la Terre depuis les antipodes peuvent interagir avec elle et produire des particules chargées qui, lorsqu’elles émergent du fond de la mer, émettent dans l’eau un cône de lumière bleue (effet Tcherenkov) que l’on peut détecter dans l’obscurité des fonds sous-marins. De plus, la hauteur d’eau située au-dessus du détecteur constitue un filtre contre le flux descendant majoritaire des particules cosmiques ».

Plusieurs projets ont déjà été menés pour tenter de relever ce challenge effroyablement complexe, notamment dans les glaces du pôle sud avec ICECUBE et dans l’hémisphère nord avec ANTARES, le premier télescope sous-marin à neutrinos cosmique, installé au large de Toulon. Avec son nouveau télescope, qui va se répartir sur trois sites (mer Ligure, Sicile orientale et Grèce), MEUST compte franchir une nouvelle étape, l’objectif étant d’augmenter la sensibilité de détection d’un facteur 20. 

 

(MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

(MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

Ports de Toulon et La Seyne-sur-Mer