Divers
Tempête : navires en difficulté, un marin disparu et des cargaisons à la mer.

Actualité

Tempête : navires en difficulté, un marin disparu et des cargaisons à la mer.

Divers

Des rafales à plus de 130 km/h ont été enregistrées, aujourd'hui, le long des littoraux vendéens, bretons et bas normands. Mais selon un habitant de l'Ile de Sein «c'est une dépression ordinaire. On connu vraiment pire».

«Dimanche, la hauteur des vagues (différence entre le creux et la crête) pourrait atteindre 10 metres à la côte et certainement 15 metres à l'entrée de la Manche, avec des rafales dépassant les 100 km/h un peu partout » indiquait, hier, à l'AFP, André Le Moal.
Prévisionniste marine au centre Météo-France de Brest-Guipavas, celui ci évoquait pourtant une «tempête classique en hiver».

En tous cas, cette première tempête automnale a obligé Brittany ferries à annuler ses liaisons Cherbourg-Poole et Southampton-Santander, comme la compagnie Irish ferries ses voyages entre Cherbourg et Rosslare (sud est de l'Irlande).

De plus, depuis le début des mauvaises conditions météorologiques au large de la Bretagne, plusieurs incidents importants se sont produits.

Hier soir, samedi 8 décembre, vers 20h00, le cargo «Krokus» -battant pavillon maltais- a signalé au centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) de Corsen qu'il était en avarie de barre et de radar, dans le rail descendant de Ouessant.
Informée, la préfecture maritime de l'Atlantique faisait appareiller le remorqueur d'assistance, affrété par la marine nationale, Abeille Bourbon, en attente, au mouillage, à Ouessant. Le Krokus demandant assistance à 23h00, Il fut rejoint vers 1h00, avant d'être pris en remorque une heure plus tard.
Mais une rupture des câbles de remorques a ralenti l'arrivée des deux unités, initialement prévu dans la matinée. De plus, selon la préfecture maritime, dimanche dans la matinée, plusieurs camions (qui ont aussitôt coulés) et des billes de bois, arrimés sur son pont, ont été emportés par la mer. A cette heure, le bateau est à la cape, à environ 90 kilomètres des terres. Il est attendu, lundi, à Brest.

Cette nuit à 1h00, le porte-conteneurs battant pavillon libérien «Honduras Star» a signalé au CROSS Corsen avoir perdu neuf boites contenant des fruits frais. Il se trouvait alors à l'entrée de la Manche dans le nord du Finistère. Celui ci a toutefois pu rejoindre la baie de Saint-Brieuc, où il a pris un mouillage à l'abri afin de contrôler l'arrimage de sa cargaison.

Vers 9h30 ce dimanche 9 décembre, le bateau porte-conteneurs «Polar Stream» indiquait la perte, à l'ouest de la pointe du Raz, de six conteneurs de fruits frais. Selon la PreMar Atlantique, ce navire libérien, aurait rebroussé chemin vers les côtes françaises et serait au mouillage dans la baie de Douarnenez.

Depuis, des messages d'information sont diffusés régulièrement par le CROSS pour signaler la présence d'objets présentant un danger pour la navigation. Et, des vols de reconnaissance effectués dans la journée ont permis de repérer un bon nombre d'entre eux.

En début d'après midi, un marin philippin est tombé d'un bateau commerce, «le Normed Bremmen», au large des cotes Finistérienne. On ne connaît pas les circonstances de sa chute. Selon l'AFP, un avion de la Marine nationale et un hélicoptère ont survolé la zone. Mais les recherches ont été stoppées avec la nuit.

Enfin, Au nord-est de l'île de Batz, un navire long de 140 mètres, «le Stropus», battant pavillon lituanien, avec 12 personnes à bord, est tombé en panne de propulsion. Un Super Frelon a hélitreuillé une partie de l'équipage. L'Argonaute (unité de la Marine nationale) fait route vers le «Stropus», qui à récupéré une partie de sa propulsion, afin de le prendre en remorque.

A ce compte, il faut ajouter la perte de deux conteneurs par le «Emerald» (pavillon maltais) et le passage par dessus pont de plaques de bois cerclées pour le cargo «Phantom».

A cette heure, l'avis de tempête concerne une dizaine de départements français. Le pont de Cheviré (Nantes) reste fermé à la circulation, comme le viaduc de Calix, près de Caen, selon le Cricr Ouest. La circulation est totalement autorisée sur le pont de Noirmoutier, partiellement sur le pont de l'Iroise.

Selon Météo France, les vents devraient faiblir dans la nuit de dimanche à lundi. Mais la mer devrait rester extrêmement agitée pour de longues heures encore.