Marine Marchande
Tempête : Un vraquier s'échoue sur la côte morbihannaise

Actualité

Tempête : Un vraquier s'échoue sur la côte morbihannaise

Marine Marchande
( Voir notre dernier article sur le sujet avec les informations actualisées dans l'après-midi) Le TK Bremen, un vraquier de 109 mètres immatriculé à Malte, s'est échoué cette nuit à Erdeven, à 2 kilomètres au sud de l'embouchure de la ria d'Etel, dans le Morbihan. Le navire est littéralement posé sur la plage, adossé à la dune, après avoir été jeté à la côte par les puissantes rafales de vent qui ont balayé le secteur. Dans des conditions difficiles, les 19 membres d'équipage, dont un blessé, ont été évacués par un hélicoptère Caïman Marine (NH90) de la Marine nationale. De nombreux gendarmes et pompiers étaient sur place ce matin. Le Plan POLMAR a été déclenché puisque la coque du navire s'est déchirée, laissant échapper des hydrocarbures. Des barrages flottants vont être déployés pour contenir cette pollution, qui a déjà souillé la plage et aurait commencé à pénétrer dans la ria d'Etel. « Tous les moyens de l'Etat sont mis en oeuvre pour circonscrire au plus vite cette pollution », affirme-t-on à la préfecture maritime de l'Atlantique. Les conditions étant encore trop défavorables pour une intervention depuis la mer, les autorités prévoient de pomper depuis la terre les cuves du vraquier, qui contiennent 180 tonnes de fuel et 40 tonnes de gasoil. Mais il bonne partie du carburant se serait déjà échappé en mer. En plus des moyens terrestres, le remorqueur Abeille Bourbon faisait route ce matin vers le lieu de l'accident. Le ministre de l'Ecologie, Nathalie Kosciusco-Moriset, était également attendu sur place.
Le TK Bremen s'est échoué vers 2 heures du matin. Il avait quitté le port de Lorient, dans l'après-midi d'hier, pour mouiller au nord de l'île de Groix, en attente de l'amélioration des conditions météorologiques, pour reprendre sa route vers l'Angleterre. Ayant de grosses difficultés à tenir son mouillage il a tenté d'en rejoindre un autre plus abrité mais a commencé à dériver. A 00H40, le navire a demandé assistance au centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (CROSS) d'Etel. Les remorqueurs portuaires de Lorient ne pouvant appareiller à cause de la tempête, le remorqueur d'intervention Abeille Bourbon, positionné vers Ouessant, a reçu l'ordre d'appareiller, mais la distance était trop importante pour que ce bâtiment empêche l'échouement du vraquier.
Alors que 47 départements français avaient été placés hier en vigilance orange par Météo France, la tempête Joachim a soufflé très fort. Des pointes de vent à 155 km/h et 140 km/h ont été enregistrées en Loire-Atlantique et dans le Morbihan. De nombreux dégâts sont signalés et, ce vendredi matin, 400.000 foyers français sont privés d'électricité. Le trafic ferroviaire est, également, très perturbé, voire paralysé en Loire-Atlantique où les voies sont, notamment, encombrés d'arbres arrachés.
Accidents, pollutions