Défense
Tensions anglo-argentines lors des commémorations de la guerre des Malouines

Actualité

Tensions anglo-argentines lors des commémorations de la guerre des Malouines

Défense

Le 14 juin 1982 s'est terminée la guerre des Malouines, qui a opposé le Royaume-Uni et l'Argentine durant un peu plus de trois mois. Un conflit déclenché après l'invasion, début avril 1982, des îles de Géorgie du Sud et des Malouines par la marine argentine, alors dirigée par la junte militaire du général Viola et du président Leopoldo Galtieri. La petite garnison britannique stationnée sur ces terres de l'Atlantique sud est contrainte de se rendre mais les îles sont reprises par un corps expéditionnaire transporté et soutenu par une flotte de plus de 70 bâtiments, dépêchée par Margareth Thatcher. Pour la première fois depuis bien longtemps, la Royal Navy part en guerre.

Les Harrier britanniques aux Malouines (© : ROYAL NAVY)
Les Harrier britanniques aux Malouines (© : ROYAL NAVY)

La frégate HMS Antelope, coulée le 23 mai 1982 (© : ROYAL NAVY)
La frégate HMS Antelope, coulée le 23 mai 1982 (© : ROYAL NAVY)

Alors qu'un pont aérien est mis en place entre Londres, Gibraltar et l'île de l'Ascension pour acheminer le matériel et les hommes, la flotte anglaise se bat aux abords des Malouines et en pleine mer. Malgré la présence de deux porte-aéronefs, les HMS Hermes et HMS Invincible, qui mettent en oeuvre des avions à décollage court et appontage vertical Sea Harrier, la Royal Navy encaisse des coups très sévères. Du côté argentin, on recoure notamment aux Super Etendard et aux missiles Exocet récemment achetés à la France. Plusieurs bâtiments britanniques sont coulés ou mis hors de combat, comme les destroyers Sheffield et Coventry, ainsi que les frégates Ardent et Antelope. Mais l'aviation argentine subit de lourdes pertes, alors que