Défense
Thales assurera la modernisation des chasseurs de mines norvégiens

Actualité

Thales assurera la modernisation des chasseurs de mines norvégiens

Défense

La marine norvégienne a confié à Thales Underwater Systems le soin de moderniser les équipements de ses chasseurs et dragueurs de mines des classes Oskoy et Alta. Le contrat porte sur la livraison de six sonars de coque TSM2022 MK3 N. Il est par ailleurs assorti d'un soutien logistique sur une période de 15 ans, comprenant la disponibilité des systèmes, la maintenance ainsi qu'un programme approfondi de formation.
Equipement de dernière génération, le TSM2022 MK3 N présente, selon Thales, des performances remarquables tant en détection qu'en classification, en particulier contre les mines de fond furtives. La conception modulaire de ce sonar permet d'assurer des fonctions d'évitement de mines durant les opérations de dragage ainsi que toutes les fonctions de chasse aux mines et de relevé d'itinéraires. Il tirera profit des plus récents développements en matière de traitement en temps réel du sonar à ouverture synthétique (SAS), permettant une résolution élevée pour la poursuite. La gamme de produits TSM2022 MK3, déjà en service sur les Chasseurs de Mines Tripartites de la Marine française, a réussi ses essais à la mer dans le cadre du programme de modernisation des CMT belges et néerlandais.
L'adoption de ce sonar de coque permettra à la Norvège de disposer d'un équipement identique sur les deux classes de navires.
Les Oskoy et Alta sont des bâtiments à effet de surface, avec une coque en matériau composite sur coussin d'air. Ce système permet de réduire la signature acoustique et d'atteindre une vitesse maximale de 30 noeuds.
D'une longueur de 55 mètres pour un déplacement de 375 tonnes en charge, ils ont été réalisés à 9 exemplaires et livrés entre 1994 et 1997. Deux ont été placés en réserve en 2004.

Lleader mondial dans le domaine des systèmes de lutte contre les mines, TUS est une filiale du groupe français Thales. Fort de 70 000 personnes dans cinquante pays, Thales a enregistré en 2006 un chiffre d'affaires de 10,3 milliards d'euros. Il est par ailleurs entré, en mars dernier, à hauteur de 25% dans le capital de l'ex-Direction des Constructions Navales, désormais DCNS.

Thales | Actualité maritime du géant de l'électronique