Défense
Thales déploie des USV et UAS au profit de la Royal Navy

Fil info

Thales déploie des USV et UAS au profit de la Royal Navy

Défense

Thales annonce son implication dans un exercice de grande envergure nommé « Unmanned Warrior » avec la Royal Navy visant à déterminer la faisabilité de l'utilisation de systèmes sans pilote et autonomes en milieu marin.

Unmanned Warrior, qui est le plus grand exercice de ce type organisé au Royaume-Uni, réunit près de 40 participants issus du ministère de la Défense, de l'industrie et du monde universitaire, dont le groupe Thales, en vue d'évaluer des systèmes autonomes dans un cadre militaire réaliste.

A l'occasion de cet événement, le système aérien sans pilote (UAS) Watchkeeper et le navire de surface sans équipage (USV) Halcyon, permettront à Thales de démontrer ses capacités technologiques autonomes.

Pour la première fois, le Watchkeeper sera déployé en contexte maritime et utilisera son radar I-Master pour pister de petites menaces asymétriques et rapides telles que des jet-skis et des bateaux à grande vitesse. Jusqu’à présent le Watchkeeper avait uniquement pris part à des opérations d’aptitude du système de reconnaissance terrestre, comme ce fut le cas en Afghanistan. Le Watchkeeper permettra d’apporter à la Royal Navy une capacité ISR (Intelligence, Surveillance et Reconnaissance) immédiate et fiable en plus d'une autonomie de vol dépassant les 16 heures.

 

L'Halcyon (

L'Halcyon (© THALES)

 

Le système USV Halcyon quant-à-lui montrera ses capacités en matière de déminage à distance, après avoir passé avec succès des essais de remorquage d'un sonar à ouverture de synthèse (T-SAS) récemment. Ils auront pour mission de détecter et de cartographier des champs de mines inconnus pendant l'exercice.

Le système Halcyon est développé dans le cadre du consortium dirigé par Thales pour la première phase du programme franco-britannique de lutte contre les mines visant à évaluer les futures capacités des marines britannique et française en matière de guerre des mines. Les essais ont démontré la capacité des systèmes Halcyon et T-SAS à diffuser sur de très grandes distances des images sonar haute qualité en direct vers des opérateurs basés sur la côte.

En tant que fournisseur du programme MAPLE (Maritime Autonomous Platform Exploitation), Thales travaille également avec l'industrie, le Laboratoire des sciences et technologies de la défense (Dstl) et la division maritime de la Royal Navy pour étudier les systèmes de gestion et contrôle intégrés pour les véhicules autonomes sans pilote afin de réduire la charge liée à la main-d'oeuvre, l’intervalle de temps et la formation tout en optimisant le potentiel d'effet.

Le système de combat de démonstration initial ACER (Autonomous Control Exploitation and Realisation) sera déployé sur le navire Northern River et fera partie intégrante de l'événement. Ce dernier se déroulera au cours du projet de la Navy afin de disposer, à terme, d'un système de combat à architecture ouverte pour sa future flotte de navires de surface.

« Les technologies et concepts présentés lors de l'exercice Unmanned Warrior ont la capacité de modifier l’impact des opérations futures de la Royal Navy, tout comme ont pu le faire la propulsion à vapeur et les sous-marins. En parvenant à réunir un grand nombre de fournisseurs de systèmes issus de la défense, de l'industrie et du monde universitaire, l’exercice Unmanned Warrior est aussi devenu le catalyseur d'un niveau de discussion et de participation qui servira de référence pour les projets collaboratifs » a déclaré le commandant Peter Pipkin,Officier du Fleet Robotics.

Communiqué de Thales, 03/10/16

 

Thales Royal Navy