Défense
Thales développe une nouvelle bouée acoustique
ABONNÉS

Actualité

Thales développe une nouvelle bouée acoustique

Défense

La France a décidé de recouvrer sa souveraine technologique et industrielle dans le domaine très sensible des bouées acoustiques. Eléments clés de la lutte anti-sous-marine, ces systèmes sont traditionnellement mis en œuvre par des avions de patrouille maritime (Atlantique 2 dans la Marine nationale) ainsi que des hélicoptères embarqués sur frégates ou déployés depuis la terre, à l’image du Caïman Marine (NH90).  

Complémentaires des sonars embarqués sur les bâtiments de surface et des antennes héliportées, à l’instar du Flash des Caïman, elles permettent d’accroître les capacités de détection et d’ériger des barrages acoustiques afin de créer des zones d’interdiction pour les sous-marins adverses.

C’est à la fin des années 90 que Thales avait cessé de concevoir et produire des bouées acoustiques. Avec la fin de la guerre froide, cette activité, sur laquelle travaillaient ses sites de Gradignan et Bayeux, était en effet en nette décroissance. Depuis, la marine française achète ses bouées auprès des Américains et le marché international s’est concentré progressivement autour

Thales | Actualité maritime du géant de l'électronique