Défense
Thales : Le radar NS100 réussit ses tests de sortie d’usine

Actualité

Thales : Le radar NS100 réussit ses tests de sortie d’usine

Défense

Le groupe d’électronique français a annoncé cette semaine que son nouveau radar naval de surveillance, le NS100, avait réussi ses essais d’acceptation à l’usine d’Hengelo, aux Pays-Bas. « La réception en usine comporte une série complète de tests visant à démontrer la conformité du système testé avec les exigences définies par le premier client. Avant de procéder aux essais de réception formels, le radar NS100 a fait l’objet de tests complets avec des objectifs d’opportunité et des cibles aériennes contrôlées. Les résultats obtenus ont démontré des performances exceptionnelles », explique Thales, qui a pour le moment vendu ce nouvel équipement à deux marines. La première est celle de Singapour, qui a retenu le NS100 pour équiper ses huit nouvelles corvettes de 80 mètres et 1250 tonnes du type LMV (Littoral Mission Vessel). La tête de série de ce nouveau programme, l’Independence, a été mise à flot le 3 juillet au chantier Singapore Technologies Marine. Le bâtiment recevra son radar le mois prochain et débutera ensuite ses essais en mer, en vue d’une livraison en 2016, ses sept sisterships devant suivre d’ici 2020.

 

LMV singapourien (© : DR)

LMV singapourien (© : DR)

 

En dehors de ce client, connu désormais de tous mais dont Thales n’a toujours pas annoncé officiellement le nom (Singapour est d’une discrétion maladive sur ses contrats), le NS100, dont la production en série est maintenant lancée, a également été vendu à la marine néerlandaise, qui a décidé de l’installer en 2017 sur le transport de chalands de débarquement Rotterdam, mis en service en 1998.

 

Le TCD néerlandais Rotterdam (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le TCD néerlandais Rotterdam (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Dernier-né de la famille de radars en Bande S de Thales, le Naval Smarter 100 utilise la technologie multifaisceaux deux axes à antenne active (AESA) qui permet selon son concepteur d’améliorer considérablement l’appréciation de la situation tactique dans un environnement littoral. Le NS100 est en effet optimisé pour la détection de cibles dans des environnements complexes. Conçu pour la surveillance surface et aérienne, le NS100 peut également, grâce à l’intégration de capteurs multiples sur une même plateforme, être employé avec l’armement, qu’il s’agisse de missiles ou de système d’autodéfense à très courte portée comme les Goalkeeper dont est équipé le Rotterdam. Thales propose cet équipement dans un mât intégré pouvant comprendre, en plus du NS100, un radar Scout Mk3 (FMCW), un système d’interrogation de transpondeurs IFF mode 5/S, un système de contrôle du trafic aérien ADS-B, un système électro-optique, ainsi qu’un récepteur AIS pour l’identification des navires. 

Thales