Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

Thales livre son 200ème radar à balayage électronique

Défense

Thales a annoncé hier avoir procédé à la livraison de son 200ème radar à balayage électronique. Ces antennes équipent des avions de combat Rafale produits pour la France et l’export. La première génération, dite PESA (Passive Electronically Scanned Array), a été livrée à 120 exemplaires. Depuis 2012, c’est le radar RBE2 à antenne active (Active Electronically Scanned Array - AESA) qui est produit par Thales, avec à ce jour 80 équipements opérationnels. Ceux-ci sont essentiellement en service dans l’armée de l’air et l’aéronautique navale françaises, et pour le moment chez un client à l’étranger, l’Egypte, qui avait reçu en décembre dernier 14 des 24 Rafale commandés à Dassault Aviation en 2015. Il en sera de même pour le Qatar, qui a également signé la même année pour 24 Rafale et a levé récemment une option portant sur 12 avions supplémentaires.

Le RBE2, dont le développement des technologies a débuté dans les années 90, est rappelle Thales le premier radar européen à antenne active opérationnel : « Dans un monde en constante mutation, les forces aériennes doivent répondre à plusieurs missions de façon simultanée, de la reconnaissance à la défense aérienne à la frappe de précision. Thales aide les pilotes à maitriser des environnements toujours plus complexes pour prendre des décisions rapides et efficaces. Le radar à antenne active de Thales répond à ce besoin fondamental en offrant une fiabilité accrue. Il permet au pilote de gérer des situations plus complexes qu’avec un radar classique. Plusieurs types de mission peuvent être réalisés simultanément ce qui augmente remarquablement les performances opérationnelles de l’avion de combat », explique le groupe d’électronique français.

Ce radar AESA est notamment crucial pour la mise en œuvre du nouveau missile de supériorité aérienne Meteor. Ce dernier va équiper le Rafale au standard F3-R, dont la qualification est prévue cette année et qui va aussi disposer du nouveau pod de désignation de cibles Talios, également développé par Thales.

 

Thales