Défense
Thales : Notification du contrat d'équipement pour 3 FREMM françaises

Actualité

Thales : Notification du contrat d'équipement pour 3 FREMM françaises

Défense

Le groupe d'électronique de défense a signé le contrat d'équipement des trois frégates européennes multi-missions (FREMM) commandées par la France fin 2009. Thales fournira les radars Herakles, les systèmes infrarouges de recherche et de poursuite, les sonars et les systèmes de communication devant équiper ces trois bâtiments. En revanche, ce contrat ne couvre pas la fourniture des systèmes de guerre électronique de future génération, dont la supervision est assurée par SIGEN, joint venture entre Thales et Elettronica. Dans le cadre de ce partenariat, l'électronicien équipe les frégates de systèmes de détection, brouillage et leurrage, permettant de détecter les menaces, intercepter les communications et assurer l'auto-défense des navires.
Programme franco-italien géré sous bannière européenne par l'OCCAR, l'organisme conjoint de coopération en matière d'armement, FREMM verra la réalisation de 11 frégates pour la Marine nationale et 10 autres pour la Marina militare. La maîtrise d'oeuvre est assurée par DCNS en France et par Orrizonte Sistemi Navali en Italie.
Concernant la marine française, 9 frégates seront à vocation anti-sous-marine (avec sonar remorqué CAPTAS UMS 4229) et 2 autres à vocation antiaérienne (FREDA). Ces bâtiments, réalisés à Lorient par DCNS, seront livrés entre 2012 et 2022. La tête de série, l'Aquitaine, sera lancée début mai.

Thales