Défense
Thales sélectionné pour les essais de l’architecture de DAMB de l’OTAN

Fil info

Thales sélectionné pour les essais de l’architecture de DAMB de l’OTAN

Défense

Thales a signé un contrat de sous-traitance portant sur les opérations de vérification de l’architecture de défense antimissile balistique de l’OTAN, sur le banc d’essai intégré de La Haye. Les travaux à réaliser s’inscrivent dans le cadre du programme attribué à la société Leidos par l’OTAN en début d’année.

Aux termes de ce contrat, la société américaine Leidos et les huit partenaires associés à ce programme dans les pays membres (Allemagne, Canada, États- Unis, France, Grande-Bretagne, Pays-Bas, Turquie) apportent leurs compétences respectives pour mettre en oeuvre le programme de Défense antimissile balistique (BMD) de l’OTAN, dans le cadre d’une équipe intégrée ouvrant la voie à l’acquisition de la capacité BMD.

Thales assurera les activités d’intégration et d’essai requises pour mener à bien les opérations de vérification de l’architecture BMD globale. L’équipe mise en place est responsable de la conception, du développement et des essais des interfaces avec les systèmes d’armes et de détection nationaux et de l’OTAN. Le banc d’essai intégré déployé dans le cadre de ce programme bénéficiera de l’expérience de Thales en matière de systèmes de défense navale et de radars à portée étendue.

Le contrat porte sur une période de quatre ans, assortie d’options. Il fait suite au contrat portant sur la Défense antimissile balistique de théâtre active multicouche (Active Layer Theatre Ballistic Missile Defence - ALTBMD).

Ce contrat conforte les activités de Thales en matière de défense balistique, marquées par un premier succès en 2006 avec le radar de recherche SMART-L modifié, testé à bord du HNLMS Tromp. Ce radar a permis la poursuite d’un missile balistique quelques instants seulement après son lancement, avec suivi en temps réel de la trajectoire.

En 2014, Thales s’était vu attribuer plusieurs contrats pour la modernisation des quatre radars SMART-L installés à bord des frégates néerlandaises de classe De Zeven Provinciën. Ce programme de modernisation permettra de doter les radars de véritables capacités adaptées à la défense antimissile balistique. Les forces aériennes des Pays-Bas ont pour leur part commandé deux radars du même type pour assurer la surveillance de l’espace aérien national. Ces radars seront implantés sur des tours, en deux points stratégiques du territoire.

En octobre dernier, la démonstration « At Sea Demo » réalisée dans le cadre du forum de défense antimissile balistique (Maritime Theatre Missile defence Forum) a permis d’attester les capacités opérationnelles des capteurs développés par Thales pour détecter et poursuivre des objets volants et fournir aux systèmes de défense BMD de l’OTAN les données nécessaires pour éliminer la menace.

Communiqué de Thales, 20/11/15

 

Thales