Défense
Thales va équiper en sonars les nouveaux drones de guerre des mines japonais

Actualité

Thales va équiper en sonars les nouveaux drones de guerre des mines japonais

Défense

Le groupe français Thales a signé avec Mitsubishi Heavy Industries un contrat portant sur la fourniture de sonars destinés à équiper l’OZZ-5, drone sous-marin (AUV) développé par le constructeur japonais pour la guerre des mines. Le système retenu est l’antenne SAMDIS, sonar à haute fréquence et ouverture synthétique de Thales, qui équipe déjà des systèmes remorqués et des AUV, notamment dans le programme franco-britannique MMCM basé sur un système dronisé de guerre des mines. « Aux termes de cet accord, le sonar haute fréquence de Thales sera déployé à bord du drone sous-marin OZZ-5 de MHI. La combinaison de ce sonar et de la technologie japonaise de sonars basse fréquence permettra aux opérateurs de détecter les mines suspectées indépendamment de la variabilité des conditions, répondant ainsi à la demande croissante de lutte contre les mines marines. Le sonar de Thales offre une fonction de détection et de classification automatique (AuDC) qui allège sensiblement la charge de travail des opérateurs en termes de traitement des données collectées », explique le groupe français, qui souligne que « ce contrat constitue le point de départ d’un programme à long terme avec la Force d'autodéfense maritime japonaise, et ouvre potentiellement la voie à de nouveaux marchés à l’export ».

Long de 4 mètres pour un diamètre de 50 centimètres, l’OZZ-5 peut atteindre la vitesse de 7 nœuds et offre une autonomie allant jusqu’à 9 heures. Il a été conçu pour pouvoir détecter des mines marines, y compris des objets enfouis. Ce programme, lancé en 2018 par les forces d’autodéfense japonaises, va permettre de moderniser et renforcer les capacités de guerre des mines de la flotte nippone. Celle-ci dispose à ce jour d’une vingtaine de chasseurs et dragueurs de mines, certains étant déjà équipés de matériel français, dont des robots télé-opérés PAP 104 d’ECA Group, dont on notera que le drone sous-marin A27 qui va équiper la Marine nationale sera notamment doté d’un sonar SAMDIS.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

 

Thales | Actualité maritime du géant de l'électronique