Défense
Thales va moderniser les chasseurs de mines italiens

Actualité

Thales va moderniser les chasseurs de mines italiens

Défense

Le groupe d'électronique vient de signer un important contrat avec Intermarine, qui a décroché cet été le programme de modernisation des chasseurs de mines italiens de la classe Gaeta. Dans le cadre du marché, Thales UK va fournir 8 systèmes sonars 2093, dont la production sera essentiellement assurée par le site britannique de Templecombe (Somerset).
Le sonar 2093 est un système à immersion variable permettant de détecter et de classifier les mines de fond et les mines mouillées. Optimisé pour être mis en oeuvre dans les eaux littorales et continentales, ce sonar s'avère est conçu pour être efficace contre tous les types de mines connus. « Ce système, déjà en service à bord des bâtiments de guerre des mines de la classe Sandown de la Royal Navy, a démontré son efficacité opérationnelle au sein des forces navales britanniques », souligne Thales. Pour Ed Lowe, directeur général des activités navales de Thales UK : « C'est un contrat très important pour l'activité sous-marine de Thales, et notamment pour le secteur de la guerre des mines. Cette signature consacre près de dix années de persévérance et nous encourage dans notre quête de nouveaux contrats à l'export. Ce contrat porte à 50 le nombre de systèmes sonar 2093 déjà livrés dans le monde ».
Au titre du programme de modernisation des Gaeta, notifié en août dernier, Intermarine . sera chargé de l'ingénierie, de l'installation et de l'intégration des nouveaux systèmes et équipements à bord des bâtiments italiens. Thales, de son côté, sera impliqué dans l'intégration et les essais de recette des sonars 2093.
Construits par les chantiers Intermarine de Sarzana, les 8 chasseurs de mines de la classe Gaeta ont été mis en service entre 1992 et 1996. Longs de 52.4 mètres, ils affichent un déplacement de 700 tonnes en charge. L'Australie, la Finlande, la Thaïlande et les Etats-Unis ont adopté ce type, l'US Navy ayant vendu plusieurs exemplaires.

Thales