Défense
Thales va moderniser les sonars des sous-marins Collins australiens

Actualité

Thales va moderniser les sonars des sous-marins Collins australiens

Défense

L’Australie est lancée dans un développement sans précédent de ses capacités navales militaires. Elle a acquis récemment ou va acquérir prochainement des LHD de classe Canberra, des ravitailleurs de classe Cantabria, des frégates de défense aérienne classe Hobart et bientôt polyvalentes avec le programme SEA 5000, sans compter des sous-marins avec le programme SEA 1000 remporté par Naval Group. En attendant la mise en service du premier exemplaire cette nouvelle classe, l’Australie doit prolonger la durée de vie de ses sous-marins conventionnels de classe Collins. Cette semaine, le ministre de la défense australien Christopher Pyne, a annoncé un important programme de modernisation des capteurs équipant les Collins. En tout, cela représente une dépense de 542 millions de dollars australiens. C’est Thales qui a remporté la partie concernant les systèmes de sonars pour une somme de 230 millions de dollars australiens.

 

Sur les six Collins, de conception suédoise, cinq ont été réalisés localement par Australian Submarine Corporation (© ASC)

Sur les six Collins, de conception suédoise, cinq ont été réalisés localement par Australian Submarine Corporation (© ASC)

 

Production sur place par Thales Australia

Le contrat attribué à Thales consiste à traiter l’obsolescence de certains équipements en les remplacements par des systèmes neufs. Thales avait déjà produit des sonars pour les Collins. Présent depuis 30 ans dans le pays, le groupe dispose d’un centre d’excellence à Rydalmere, à l’ouest de Sydney. C’est lui qui produira et se chargera de l’intégration. Une opération qui mobilisera selon l’industriel 140 personnes sur place et amènera à la création de 50 nouveaux emplois.

Des technologies issues de l’ensemble du groupe

Les travaux concerneront principalement le remplacement de certaines antennes et ce dans le cadre d’un programme collaboratif international. Ainsi, les antennes cylindriques seront remplacées par des antennes modulaires cylindriques (MCA) basées sur la technologie du Sonar 2076 développé par les équipes de Thales au Royaume-Uni. L’antenne de flanc actuelle sera quant à elle remplacée par une antenne de dernière génération conçue par les équipes françaises de Thales. Un nouveau sonar remorqué est également prévu, tirant parti des technologies de pointe développées conjointement en Australie par Thales et le groupe DST, via une alliance stratégique qui s’étend sur 20 ans.

 

Le dernier sous-marin Collins a été mis ens ervice en 2003 (© ASC)

Le dernier sous-marin Collins a été mis ens ervice en 2003 (© ASC)

 

Pour la modernisation des six bâtiments, Thales s’appuiera sur les industriels locaux, dont Raytheon Australia qui interviendra en qualité d’intégrateur des systèmes de combat. Ce programme permettra également d’incorporer les équipements d’autres fournisseurs australiens, notamment Sonartech Atlas et L3 Oceania, indique l’électronicien.

Pour mémoire, les Collins ont été réalisés par le chantier australien ASC avec l’aide technique de leur concepteur, le Suédois Kockums. Longs de 77.8 mètres et affichant un déplacement de 3350 tonnes en plongée, ces bâtiments ont été mis en service entre 1996 et 2003.

 

Thales