Défense
Thales va tester le sonar BlueWatcher sur la frégate Surcouf
ABONNÉS

Actualité

Thales va tester le sonar BlueWatcher sur la frégate Surcouf

Défense

Développé par Thales à partir du sonar trempé FLASH, mis en œuvre par des hélicoptères tels que les NH90, Merlin et SeaHawk, le BlueWatcher, nouveau sonar de coque actif/passif à basse fréquence, va être expérimenté à partir de début 2018 sur l’une des cinq frégates françaises du type La Fayette. Le bâtiment, en l’occurrence le Surcouf, sera équipé de ce système à l’occasion de son prochain arrêt technique majeur, qui débutera au mois de septembre. L’expérimentation est prévue pour durer deux ans. L’idée est de pouvoir profiter de l’activité soutenue d’une frégate de ce type pour pouvoir tester le BlueWatcher de manière opérationnelle sur une longue période ainsi que dans différentes configurations et zones géographiques. Il en résultera, pour Thales, un précieux retour d’expérience sur ce nouveau produit, qui bénéficiera dès lors du label "éprouvé à la mer". Ce sera aussi, pour les marins français, l’occasion de disposer d’une plateforme supplémentaire dotée de moyens de détection sous-marine et de commencer à utiliser cette capacité dans la perspective du programme de rénovation des frégates du type La Fayette. La modernisation d’au moins trois de ces bâtiments à partir de la mi-2020 verra en effet l’intégration d’un sonar de coque. Il ne s’agira toutefois pas d’un BlueWatcher, comme on le pensait initialement (en fait une confusion avec l’expérimentation qui va être menée sur le Surcouf et qui n’a pas encore été officialisée), mais un autre produit de Thales, le Kingklip  Mk2 (sonar actif/passif à basse fréquence), version du Kingklip adapté aux besoins de la Marine nationale et également retenue pour les futures frégates de taille intermédiaire (FTI).

 

Le BlueWatcher (© THALES)

Le BlueWatcher (© THALES)

Conçu

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Thales | Actualité maritime du géant de l'électronique