Marine Marchande
Thierry Mariani demande un audit sur le RIF

Actualité

Thierry Mariani demande un audit sur le RIF

Marine Marchande

Le secrétaire d'État français aux transports, dans son discours devant le Conseil Supérieur de la Marine Marchande (CSMM) le 17 mars dernier, a fait le point sur la flotte de commerce française et particulièrement sur le Registre International Français (RIF). Thierry Mariani a, notamment, fait part de ses inquiétudes après avoir constaté le recul des immatriculations au RIF. En 2011, le registre bis risquerait de perdre 24 unités, pour un total de plus d'1.5 millions de tonneaux, soit 27.6% de la flotte française (une décrue consécutive en premier lieu à la fin des dispositifs de GIE fioscaux dont ont bénéficié les armateurs jusqu'au début des années 2000). Face à ce phénomène, le secrétaire d'Etat s'est interrogé sur le bien-fondé du soutien public au registre. Par conséquent, il a demandé au président du CSMM de mener un audit de la politique de soutien au RIF. Le rapport devra également formuler des propositions pour enrayer le déclin des immatriculations et « mettre un terme à cette indignité qu'est le classement du RIF en pavillon de complaisance ».

Registre International Français (RIF)