Pêche
Thonier français attaqué, pirates interceptés

Actualité

Thonier français attaqué, pirates interceptés

Pêche

Après les Drennec et Glenan, puis Via Avenir et Via Mistral, ce fut au tour du thonier français Cap Saint-Vincent, le 27 octobre, d'être attaqué par des pirates en océan Indien. Le navire, de la compagnie concarnoise CMB, a été surpris à 500 nautiques au Nord-Ouest des Seychelles et 250 nautiques des côtes somaliennes. Comme pour les quatre autres bateaux de pêche français, assaillis les 10 et 13 octobre, le Cap Saint-Vincent avait, à son bord, une équipe de protection embarquée (EPE) de la Marine nationale. Alors que deux embarcations rapides se rapprochaient du thonier, les militaires français ont effectué des tirs d'avertissement puis de semonce. Face à cette opposition, les pirates ont cessé leur attaque, aucun blessé n'étant à déplorer.
Le Cap Saint-Vincent a immédiatement alerté l'état-major de la force européenne Atalante. Cette dernière a dépêché l'hélicoptère de la frégate espagnole Canarias puis a fait intervenir la frégate allemande Karlsruhe. Les deux embarcations pirates ont finalement été interceptées, 7 individus étant interpellés.

Piraterie dans le monde | Actualité du brigandage maritime