Construction Navale
Timolor : Décision finale le 25 août

Fil info

Timolor : Décision finale le 25 août

Construction Navale

Implantée sur le site de Keroman, à Lorient, l'entreprise Timolor, spécialisée dans la construction et la réparation navale, connaît des difficultés depuis plusieurs mois. À la demande de son dirigeant, Dominique Duda, la société a été placée en redressement judiciaire, le 19 juin, par le tribunal de commerce de Lorient. 

Trois candidats à la reprise

Trois candidats à la reprise sont sur les rangs. Les offres sont à l'étude. Deux sociétés, basées en Loire-Atlantique, s'intéressent uniquement au site de Saint-Nazaire (21 salariés). La première, Armitec, société de métallurgie, propose des services sur mesure de la conception à la maintenance, dans l'agroalimentaire, l'aéronautique, l'industrie, la navale, l'automobile... La seconde, EMFA développe son savoir-faire dans la métallerie-serrurerie, l'habillage de façades et la métallerie décorative. Le troisième repreneur potentiel est l'entreprise brestoise Navtis, dirigée par Bruno Pivain. Ce dernier a d'ailleurs longtemps dirigé Timolor, avant son rachat par Altawest en 2011... Navtis, spécialisée dans la réparation et la maintenance navale, emploie 200 salariés. Dans son offre, Bruno Pivain s'engage à reprendre les deux sites : celui de Saint-Nazaire et celui de Lorient (85 salariés). La décision finale est fixée au mardi 25 août.

Un article de la rédaction du Télégramme