Marine Marchande
TK Bremen : Météo et pression commerciale pointées par le BEA Mer

Actualité

TK Bremen : Météo et pression commerciale pointées par le BEA Mer

Marine Marchande

Quelques centaines d'euros et une tempête exceptionnelle, ce sont sans doute là les deux facteurs principaux de l'évènement. Le Bureau d'Enquête Accident Mer vient de rendre son rapport sur l'échouement, le 16 décembre dernier, du vraquier TK Bremen sur la plage de Kerminihy, à Erdeven, dans le Morbihan. Le navire a, depuis, été entièrement démantelé et la dune a subi une réhabilitation complète. Le TK Bremen était un navire âgé de 29 ans, de type « general cargo », pouvant transporter du vrac et disposant de grues pontées. Il mesurait 109.05 mètres de long pour 16.40 mètres de large, disposait de deux cales et ptésentait un port en lourd de 6605 tonnes. Il disposait d'un moteur de propulsion Hanshin 6EL44, délivrant une puissance de propulsion de 4000 cv et relié à une hélice à pale fixe.

Un navire sans problème apparent

Le Tk Bremen a été lancé en 1981 aux chantiers coréens Daesun et est entré en service en 1982. Depuis 2006, il était classé au Bureau Veritas et, selon le rapport du BEA, « tous les certificats de sécurité du navire sont en cours de validité ». Naviguant régulièrement dans les eaux européennes, le navire a été inspecté 19 fois depuis janvier 1999 dans le cadre des du Mémorandum de Paris, il n'a fait l'objet d'aucune immobilisation.
Le TK Bremen appartenait à la société Blue Atlantic Shipping, basée à Malte. Cette société possède un navire identique au TK Bremen, le TK London. Ils sont tous deux gérés par la société turque Adriyatick Gemi Isletmeciligive Ticaret AS, qui gère par ailleurs 24 autres navires, vraquiers et general cargos.
Alors que la décision d'effectif prévoit un minimum de 12 marins, le jour de l'échouement, celui-ci est constitué par 19 hommes (16 turcs et 3 azerbaidjanais), avec 3 officiers pont, 3 officiers machine, un bosco, trois matelots, un responsable de la cargaison, trois ouvriers mécaniciens, un cuisinier, un garçon et trois élèves officiers. Le commandant est turc, âgé de 49 ans, il navigue depuis 34 ans et occupe la fonction de commandant depuis deux ans et demi, dont 7 mois sur le TK Bremen.
Le 12 décembre 2011, le TK Bremen accoste au quai de Kergroise à Lorient pour décharger 5730 tonnes de tournesol en provenance d'Ukraine. Les opérations commerciales se terminent dans la soirée du 14. Peu avant, dans l'après-midi, le second capitaine, qui a pris connaissance des conditions météorolgique du lendemain, une dépression de 995 hpa se déplaçant vers l'Est et se creusant (elle deviendra la tempête Joachim), informe l'agent du souhait du commandant de rester à quai à l'issue du déchargement.

Après-midi du 14 décembre : le port de Lorient se prépare à la tempête

A la capitainerie de Lorient, ce même après-midi, une réunion à laquelle tous les acteurs portuaires assistent, fait le point sur la situation des postes à quai avant l'arrivée du coup de vent. En rade de Lorient, deux navires attendent, l'Arctic Sky et le Desert Hope. Trois autres sont à quai, le TK Bremen, le Rhinborg et l'UBC Montreal. Le commandant de port présente des solutions pour abriter un maximum de bateaux. Potentiellement, tous peuvent rester dans le

Pollution en mer et accidents