Défense
TKMS : Accord en vue pour les sous-marins grecs

Actualité

TKMS : Accord en vue pour les sous-marins grecs

Défense

Après plusieurs années de conflit, un accord devrait être signé cette semaine entre l'Etat grec et le constructeur allemand TKMS. Ce compromis solutionnera le conflit sur le contrat portant sur la réalisation de quatre sous-marins du type 214, dont l'acquisition est bloquée depuis 2006. La commande, notifiée en février 2000, a vu la réalisation de la tête de série, le Papanikolis, aux chantiers HDW de Kiel ; la construction des trois suivants étant prévue chez Hellenic Shipyards, à Skaramanga (dont TKMS est actionnaire). Mais le prototype, mis à flot en 2004 en Allemagne, n'a jamais été accepté par la marine grecque. Athènes refusait de prendre livraison du bâtiment, arguant que celui-ci souffrait de problèmes techniques, ce que l'industriel allemand a toujours démenti. « Nous sommes arrivés à une solution qui protège les intérêts de la marine de guerre grecque car elle va recevoir enfin des sous-marins modernes et fonctionnels », a déclaré Evangelos Venizelos, le ministre grec de la Défense.
Selon la presse hellénique, Athènes devrait finalement accepter le Papanikolis mais chercherait à le vendre. La marine grecque commandera, en parallèle, deux autres sous-marins, dont la réalisation sera confiée à Hellenic Shipyards, qui doit être cédé par ThyssenKrupp au groupe Abu Dhabi Mar.

Thyssen Krupp Marine Systems (TKMS)