Défense
TKMS annule les contrats portant sur les sous-marins grecs

Actualité

TKMS annule les contrats portant sur les sous-marins grecs

Défense

Mardi, TKMS a annoncé l'annulation de deux contrats avec la Grèce. Le premier porte sur la construction de quatre sous-marins du type 214 et le second sur la modernisation de trois bâtiments du type 209. Le groupe allemand, en conflit avec son client depuis trois ans, affirme que les impayés de la Grèce s'élèvent, aujourd'hui, à plus de 500 millions d'euros. Selon TKMS, aucune solution n'a pu être trouvée, malgré les négociations engagées avec son client. Par conséquent, l'industriel a décidé d'annuler les marchés et évoque la possibilité de demander un arbitrage.
Entre TKMS et Athènes, le torchon brûle depuis que la marine grecque a refusé, en 2006, d'accepter le Papanikolis, premier de la série des quatre type 214. Ce sous-marin, construit à Kiel, ne respectait pas, selon les Grecs, les spécifications requises. Des problèmes de vibration, de stabilité ou encore d'étanchéité avaient alors été évoqués, ce qui a toujours été démenti par TKMS. Les trois autres sous-marins, construits par la filiale locale de TKMS, Hellenic Shipyards, restent également sur le carreau, ces bâtiments ayant été lancés en 2007 et 2008.

ThyssenKrupp Marine Systems | Actualité du groupe naval allemand TKMS