Disp POPIN non abonne!
Défense
TKMS et DCNS en finale pour les futurs sous-marins norvégiens

Actualité

TKMS et DCNS en finale pour les futurs sous-marins norvégiens

Défense

Le ministère norvégien de la Défense a annoncé hier que, « sur la base des évaluations économiques, industrielles et militaires, le Français DCNS et l’Allemand TKMS sont les candidats les plus solides si la Norvège décide d’acheter de nouveaux sous-marins ». Dans cette perspective, le ministère a décidé « de se concentrer sur ces deux sociétés et leurs autorités nationales respectives ».

Compte tenu de leur savoir-faire, des produits proposés et de leur activité à l’export, la compétition finale entre DCNS et TKMS est logique dans le cadre du projet de remplacement des six sous-marins norvégiens du type Ula. Ces bâtiments, du type 210, ont été livrés par les chantiers allemands entre 1988 et 1991 et ont une durée de vie de 35 ans. Oslo souhaite les remplacer par un modèle éprouvé au cours de la prochaine décennie. Le ministère de la Défense, qui travaille sur ce projet depuis 2014, présentera prochainement ses conclusions au gouvernement, qui choisira entre les design proposés et soumettra sa décision au parlement.

Une fois le lauréat définitivement retenu et les négociations terminées, une commande devrait être notifiée à partir de 2017/2018 en vue d’une livraison du premier sous-marin sept ans plus tard. Le rythme de production souhaité est d’une unité tous les ans, soit un programme courant sur plus d’une décennie. Dans le cadre de ce projet, le parlement norvégien souhaite que les retombées pour l’industrie nationale soient aussi importantes que le coût d’acquisition. Cela passera par une coopération industrielle avec le partenaire étranger retenu, le développement de compétences locales et un accès aux marchés du fournisseur. 

Naval Group (ex-DCNS) Thyssen Krupp Marine Systems (TKMS)