Marine Marchande
TMC : Un nouveau fréteur entre Quiberon et Belle-Ile

Actualité

TMC : Un nouveau fréteur entre Quiberon et Belle-Ile

Marine Marchande

La compagnie Transport maritime côtier va ouvrir une nouvelle ligne de transport de marchandises au départ de Quiberon ou Saint-Philibert et à destination de Belle-Ile, Houat et Hoedic. Pour s'en donner les moyens, TMC, qui charge déjà du fret au départ de Vannes et Lorient à bord des Taillefer 3 et Guedel 3, va lancer la construction d'un nouveau caboteur roulier en Hollande. C'est le chantier naval De-Kaap, au nord d'Amsterdam, qui a été choisi par François Moriceau, P-DG de TMC. « Ce choix a été fait pour des questions de coût et de calendrier, dit-il. Il nous fallait ce bateau au plus vite. La proposition financière des Hollandais était la meilleure, tout en gagnant quatre mois sur le temps de construction ». La livraison du nouveau navire est prévue en février 2017. Long de 36 m, large de 7,95 m avec un tirant d'eau de 1,80 m, il pourra embarquer 150 t de marchandises soit par camions (cinq camions de 19 t), soit en palettes ou en conteneurs. Il assurera, également, le transport de marchandises au départ de Vannes vers Belle-Ile, Houat et Hoedic et au départ de Lorient vers Groix.

Approvisionner les grandes surfaces

Ce nouveau caboteur s'adressera à un autre type de fret : le transport des biens de consommation courante, un type de marchandises qui n'était pas accessible à la compagnie avec les navires actuels plutôt adaptés au transport de matériaux de construction. L'objectif est de trois ou quatre rotations par jour pour approvisionner les grandes et moyennes surfaces, les hôtels et les commerces... « Stratégiquement, c'était important car l'activité évolue sur les îles. Même en tenant compte du futur chantier de l'hôpital et de l'Ehpad de Belle-Ile, l'activité de la construction se réduit sur les îles. TMC devait se diversifier pour assurer sa pérennité », dit François Moriceau.

Complémentaire de la délégation de service public

Il y avait aussi un marché à conquérir pour l'entreprise installée au port de commerce de Vannes. « On en discutait depuis un an avec le conseil départemental et la compagnie Océane. L'idée, c'est d'être complémentaire de la DSP (Délégation de service public) entre Quiberon et Belle-Ile attribuée à la compagnie Océane qui transporte fret et passagers. Cela permettra à Océane d'avoir une offre plus grande pour les véhicules de particuliers et les utilitaires ». Le nouveau caboteur de TMC sera équipé d'une grue pour charger et décharger palettes et conteneurs et d'une rampe latérale de chaque côté pour embarquer et débarquer les camions. Ce nouveau navire représente un gros investissement pour TMC (près de 4 M€) et devrait induire l'embauche de quatre à cinq marins supplémentaires. * TMC avait été vendue à la Compagnie maritime nantaise (CMN) en 2009. François Moriceau, salarié depuis 34 ans de la CMN a été nommé à la tête de TMC en 2013 et a racheté récemment à la CMN la société TMC. TMC compte 19 salariés, transporte 60.000­t de fret/an et réalise un chiffre d'affaires de 2,2 M€. TMC est installé au nouveau port de commerce de Vannes qui a été réalisé en 2013 grâce au co-financement à 50 % par la ville de Vannes et 50 % par le conseil général. Ce port pourrait basculer sous la compétence de la Région.

Un article de la rédaction du Télégramme

 

Divers marine marchande