Offshore
Total porte sa participation à 30% dans le projet Ichthys LNG

Actualité

Total porte sa participation à 30% dans le projet Ichthys LNG

Offshore

Le groupe français a annoncé l'acquisition d'une participation supplémentaire de 6 % dans le projet de gaz naturel liquéfié (GNL) géant d'Ichthys, en Australie. Total a repris des parts de son partenaire japonais INPEX (qui détenait plus de 72% du projet dont il est l'opérateur) afin de porter sa participation à 30%. «Cette augmentation de notre participation dans Ichthys LNG, démontre notre confiance dans ce projet d'envergure mondiale. Total renforce ainsi sa présence en Australie et sa position de fournisseur du marché asiatique du GNL, marché qui affiche la plus forte croissance avec de très bons niveaux de prix indexés sur celui du pétrole. Ce mouvement renforce une stratégie qui fait du groupe l'un des leaders sur le marché du GNL», explique Yves-Louis Darricarrère, directeur général de la branche Exploration-Production de Total.
Le groupe français précise que cette acquisition n'a pas d'impact sur les contrats signés qui prévoient la vente de la production de GNL (8.4 millions de tonnes par an) pour une période de 15 ans. Total, à travers sa filiale de vente de gaz, fait partie des acheteurs pour 900.000 tonnes de GNL par an.

Un projet nécessitant 34 milliards de dollars d'investissements

Le développement du champ d'Ichthys, situé au nord-ouest de l'Australie par 260 mètres de profondeur d'eau, va nécessiter 34 milliards de dollars d'investissements. Ce projet permettra de développer des réserves d'environ 3 milliards de barils équivalent pétrole, dont 500 millions de barils de condensats. Le démarrage de la production est prévu fin 2016. Les installations en mer vont comprendre de multiples puits sous-marins reliés à une unité de traitement de gaz (Central Processing Facility - CPF) et une unité flottante de production, de stockage et de chargement des condensats (Floating Processing, Storage and Offloading - FPSO), qui figureront parmi les plus grandes du monde. Le FPSO sera développé et réalisé par Technip et Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME).
A terre, une usine de liquéfaction, dont la première pierre a été posée 18 mai dernier, est en cours de construction près de Darwin. Elle sera reliée au champ offshore par un gazoduc long de 889 kilomètres.

Total