Offshore
Total, Shell et Equinor vont stocker du CO2 liquéfié en mer du Nord

Actualité

Total, Shell et Equinor vont stocker du CO2 liquéfié en mer du Nord

Offshore

La capture et le stockage de CO2 comme élément indispensable pour atteindre les objectifs des accords de Paris ? C’est une approche de plus en plus populaire et qui pourrait devenir un véritable marché dans les années à venir. En témoigne l’intérêt des majors pétrolières, qui de pourvoyeuses de CO2, se placent désormais également à l’autre bout de la chaîne. Et elles ne lésinent pas sur l’affichage des vertus environnementales de cette solution d’enfouissement du trop-plein de gaz émis par les énergies carbonées.

Total, Shell et Equinor ont annoncé cette semaine le lancement d’un projet commun de capture et de stockage de CO2 en mer du Nord, baptisé Northern Lights. Si la décision d’investissement avait été actée en mai, le projet était suspendu à l’accord du Storting, le parlement norvégien, puisque la zone de stockage se trouve sur le plateau continental du royaume scandinave. Le projet, qui pourrait démarrer dès 2024, permettrait le stockage d'1.5