Marine Marchande
Toujours aucune nouvelle des otages du Bourbon Alexandre

Actualité

Toujours aucune nouvelle des otages du Bourbon Alexandre

Marine Marchande

Cela fait plus de trois semaines que trois marins français ont été kidnappés sur le remorqueur Bourbon Alexandre, au large du Nigéria. Depuis, aucune information n'a filtré sur les otages. BOURBON se refuse à tout commentaire et, du côté du Quai d'Orsay, on n'est guère plus bavard. « Les autorités françaises, aussi bien à Paris que sur place, son pleinement mobilisées pour faire libérer les otages le plus rapidement possible », explique-t-on au ministère des Affaires étrangères. Alors que 7 otages, dont 5 Français, sont actuellement détenus par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), le ministère de la Défense penche plutôt, dans le cas des marins du Bourbon Alexandre, pour un enlèvement financier, ce qui est régulier dans la région du détroit du Niger. Mais, jusqu'ici, aucune demande officielle de rançon n'aurait été faite. Les autorités françaises n'auraient pas eu de contact direct avec les ravisseurs, pas plus que de preuve de vie des otages de type photo ou vidéo. BOURBON, en lien permanent avec le ministère des Affaires étrangères, a mis en place une cellule de crise et apporte son soutien aux familles. On notera que l'absence d'information ne constitue pas forcément une mauvaise nouvelle. Au contraire, la confidentialité sur les négociations, qui implique souvent de multiples intermédiaires, est considérée comme une nécessité pour assurer la sécurité des otages.

 (© : BOURBON)
(© : BOURBON)

Pour mémoire, le Bourbon Alexandre, un navire dédié aux services à l'offshore pétrolier, a été attaqué dans la nuit du 21 au 22 septembre. Il a fait l'objet d'un assaut mené par quatre embarcations rapides alors qu'il se trouvait sur le champ pétrolier d'Addax. Les assaillants sont montés à bord et ont dérobé les objets de valeur. Puis ils sont repartis en emmenant de force trois officiers français. Les 13 autres membres d'équipage, sains et saufs, sont restés sur l'Alexandre.

BOURBON