Croisières et Voyages

Actualité

Toulon : La marine et le port négocient un protocole pour le mouillage des paquebots

Croisières et Voyages

Le développement florissant de la croisière dans le port varois pose, parfois, des problèmes de place. Ainsi, le 14 octobre dernier, les infrastructures portuaires de Toulon et La Seyne-sur-Mer se sont retrouvées saturées suite à l’accueil simultané de trois paquebots, quatre ferries et un roulier. Pour éviter les difficultés liées à un tel surcroît d’activité, qui peut intervenir quelques jours dans l’année, Ports Toulon Provence, structure gérée par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Var, ainsi que la Marine nationale, doivent conclure un protocole d’accord avec de pouvoir exploiter, pour l'accueil des navires de croisière, des mouillages en Petite Rade, Grande Rade et Rade du Brusc. La signature de ce protocole, qui devait intervenir le 9 novembre, a néanmoins été reportée, sans qu'une nouvelle date soit avancée. « Des opérations de mouillages étaient déjà réalisées de façon ponctuelle et sans formalisme aucun. Aujourd'hui, cette possibilité d'accueil fait l'objet d'un protocole. Son objectif : délivrance par Ports Toulon Provence des réservations, mode de gestion incontournable dans l'activité croisière sans pour autant contrevenir aux obligations et charges de la Marine Nationale dont l'activité reste prioritaire », explique l’autorité portuaire varoise.

 

(© MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

120 escales et 320.000 passagers en 2012

 

Cette année encore, le Var a connu une forte progression de l’activité croisière, avec un total de 219 escales et 375.000 passagers sur l’ensemble des ports et rades du département : Bandol (1 escale, 250 passagers), Sanary-sur-Mer (11/4500), Toulon/La Seyne (120/320.000), Hyères/Porquerolles (15/3800), Saint-Tropez (70/45.000) et Fréjus/Saint-Raphaël (2/1450). Toulon et La Seyne-sur-Mer concentrent donc l’essentiel de l’activité, avec 120 escales prévues entre le 8 avril et le 4 décembre, dont 10 inaugurales, les navires appartenant à 11 compagnies différentes, dont 3 nouvelles. Cette année, le port varois a signé plusieurs recors, à commencer par le nombre d’escales et de passagers accueillis. Il a aussi, pour la première fois, accueilli simultanément trois paquebots, tout en servant depuis cet été de tête de ligne, avec 15.000 passagers ayant embarqué localement. Le premier contributeur de cette nouvelle activité est Royal Caribbean International, qui a embarqué à La Seyne, chaque semaine durant la saison, plusieurs centaines de passagers français. La compagnie américaine a d’ores et déjà décidé de poursuivre cette expérience l’an prochain et même d’augmenter légèrement le nombre de départs depuis le port varois.

Connaissant une croissance à deux chiffres ces dernières années, Toulon et La Seyne, dont les infrastructures d’accueil des passagers sont améliorées, devraient voir la poursuite du développement de la croisière. Ainsi, la CCIV ambitionne d’atteindre le cap des 300 escales et 500.000 passagers d'ici 2015.

Ports de Toulon et La Seyne-sur-Mer