Vie Portuaire
Toulon : Le quai croisière de 400 mètres abandonné
ABONNÉS

Actualité

Toulon : Le quai croisière de 400 mètres abandonné

Vie Portuaire

A la surprise générale, Hubert Falco, maire de Toulon et président de l’agglomération Toulon Provence Méditerranée, a annoncé lundi sa décision de mettre fin au projet de construction d’un grand quai destiné à l’accueil de paquebots géants au cœur de la capitale varoise. L’ouvrage, long de 417 mètres pour une largeur de 24 mètres, devait être opérationnel au printemps 2020. En lieu et place, l’élu a évoqué un projet alternatif, qui verrait cette fois l’aménagement d’un nouveau pôle croisière sur le site du Mourillon, que Naval Group (ex-DCNS) a quitté fin 2015 pour des locaux neufs à Ollioules.

 

Le projet de quai de 400 mètres (© TPP

Le projet de quai de 400 mètres (© TPP)

 

Hubert Falco avait pourtant lui-même soutenu le projet du quai de 400 mètres, qu'il avait de nouveau mis en avant en octobre, lors de la convention Med Cruise qui se tenait à Toulon avec tous les professionnels méditerranéens du secteur de la croisière. L’annonce faite lundi est est donc des plus étonnantes, d’autant qu'elle est survenue le jour même du lancement de la phase de concertation, pour laquelle une première réunion publique d’information était programmée le 7 décembre.

Finalement, tout le projet, sur lequel ont travaillé de nombreuses personnes pendant 5 ans et qui a coûté plusieurs millions d’euros en études, tombe donc à l’eau. Cela, sans réelle explication quant aux motivations d’une telle décision. La baisse de l'activité croisière enregistrée actuellement dans la rade varoise après des années d’euphorie a-t-elle tempéré l’enthousiasme de certains élus locaux ? L'action renforcée des associations luttant contre les émissions des cheminées de navires en centre-ville a-t-elle payé ?

Ports de Toulon & Seyne-sur-Mer