Défense
Toulon : Naval Group prépare l’ultime IPER des sous-marins de la classe Rubis
ABONNÉS

Actualité

Toulon : Naval Group prépare l’ultime IPER des sous-marins de la classe Rubis

Défense

Le site Naval Group de Toulon va bientôt débuter l’ultime arrêt technique majeur d’un sous-marin nucléaire d’attaque du type Rubis. Après l’Améthyste en 2016/2017, cette indisponibilité périodique pour entretien et réparations (IPER), comme on l’appelle dans le jargon, va concerner la Perle, le sixième et plus récent des SNA de première génération de la Marine nationale. Le bâtiment devrait entrer au bassin dans la zone Missiessy en fin d’année pour environ 18 mois de travaux. Ceux-ci porteront sur la visite de l’ensemble de ses équipements, un dernier rechargement de son cœur nucléaire et différentes modernisations de systèmes qui lui permettront de rester en service jusqu’à la fin de la prochaine décennie.

 

La Perle (©: FRANCIS JACQUOT)

La Perle (©: FRANCIS JACQUOT)

 

Le successeur attendu en 2029

Construite par Naval Group à Cherbourg et mise en service en juillet 1993, la Perle sera remplacée par le dernier des six nouveaux SNA du type Barracuda, le futur Casabianca, dont la mise en service est prévue en 2029. Mise à l’eau cet été, la tête de série de ce programme, le Suffren, doit commencer ses essais en mer au premier semestre 2020 et rejoindre l'été prochain Toulon, où d’importants travaux d’infrastructures ont été conduits afin

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Naval Group | Actualité industrie navale de défense