Défense
Toulon : Un bâtiment libyen en entretien chez DCNS

Actualité

Toulon : Un bâtiment libyen en entretien chez DCNS

Défense

L'Ibn Ouf, un bâtiment de débarquement de chars de la marine libyenne, est arrivé à Toulon, où il va subir un arrêt technique. Les travaux, menés sous la maîtrise d'oeuvre de DCNS, doivent durer 9 semaines. Construit comme son sistership, l'Ibn Harissa, aux chantiers de La Seyne-sur-Mer, l'Ibn Ouf est entré en service en 1977. Long de 100 mètres pour une largeur de 15.6 mètres, ce bâtiment présente un déplacement de 2800 tonnes en charge. Pouvant embarquer 240 soldats (en plus de ses 35 hommes d'équipage) et 570 tonnes de matériel, il peut accueillir 11 chars lourds qu'il peut embarquer et débarquer via une porte située à l'avant. Ce bâtiment, qui a été modernisé en 1999 en Italie, dispose de trois tourelles doubles de 40mm.

 L'Ibn Ouf  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'Ibn Ouf (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 L'Ibn Ouf  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'Ibn Ouf (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 L'Ibn Ouf  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'Ibn Ouf (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 L'Ibn Ouf  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'Ibn Ouf (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 L'Ibn Ouf  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'Ibn Ouf (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 L'Ibn Ouf  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'Ibn Ouf (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 L'Ibn Ouf  (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
L'Ibn Ouf (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Visite du chef d'état-major de la marine libyenne

En marge de l'arrêt technique de l'Ibn Ouf, le chef d'état-major de la marine libyenne, le contre-amiral Hasan Bushnak, était en visite officielle en France du 29 mai au 1er juin. Depuis la fin des combats dans le pays, il y a huit mois, la Libye et la France ont, en effet, développé une forte coopération dans le domaine naval. Ce partenariat est axé sur la formation des personnels, la surveillance maritime et la guerre des mines. Ainsi, lors de sa venue dans l'Hexagone, l'amiral Bushnak s'est rendu à Brest, où il a pu rencontrer les cadets libyens actuellement en formation à l'École navale, puis visiter le centre opérationnel de la Marine à Brest et le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) de Corsen. Puis il a été accueilli à Toulon, où il s'est également rendu auprès de marins libyens, des plongeurs, actuellement en formation, avant de monter à bord de l'Ibn Ouf. Une réunion de travail a également eu lieu à l'état-major de la marine avec l'amiral Bernard Rogel, le patron de la flotte française. « Cette visite inaugure une nouvelle ère dans la coopération navale franco-libyenne, basée sur la confiance et l'amitié entre les deux marines. Partenaire méditerranéen incontournable depuis la fin de l'opération Harmattan, la Libye est vouée à prendre une place particulière dans les activités de coopération de la Marine nationale », explique cette dernière.

 Le contre-amiral Hasan Bushnak lors de sa visite (© : MARINE NATIONALE)
Le contre-amiral Hasan Bushnak lors de sa visite (© : MARINE NATIONALE)

 Le contre-amiral Hasan Bushnak lors de sa visite (© : MARINE NATIONALE)
Le contre-amiral Hasan Bushnak lors de sa visite (© : MARINE NATIONALE)

Naval Group | Actualité industrie navale de défense