Croisières et Voyages
Toulon/La Seyne : Baisse de l’activité croisière en 2013

Actualité

Toulon/La Seyne : Baisse de l’activité croisière en 2013

Croisières et Voyages

Après plusieurs années de forte croissance, les ports de Toulon et La Seyne-sur-Mer vont connaitre une baisse sensible de l’activité liée à la croisière. Pour 2013, 91 escales et 250.000 passagers sont prévus, alors que 129 escales et 311.000 passagers ont été accueillis l’an dernier. Même si le bilan final devrait être plus important en raison des traditionnels détournements de paquebots depuis Marseille lorsque les conditions météo sont mauvaises (cela a concerné une quinzaine de navires l’an dernier), la rade varoise ne devrait pas compenser la totalité de la baisse. Celle-ci est essentiellement due à la décision assez étonnante de la compagnie allemande AIDA Cruises de réduire la voilure en Méditerranée occidentale pour, notamment, concentrer une grande partie de sa flotte en Europe du nord. Une décision qui pèse lourd pour Toulon puisque le paquebot AIDAbella, d’une capacité de 2500 passagers, avait fait escale 18 fois dans le port français en 2012.

 

 

L'AIDAbella à Toulon en 2012 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

L'AIDAbella à Toulon en 2012 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

Belle vitalité des autres ports varois

 

 

Si la rade de Toulon va connaître cette année une fréquentation moindre, on notera cependant que les autres ports du Var connaissent un bel essor de l’activité croisière. Ainsi, Fréjus et Saint-Raphaël doivent accueillir 15 navires (26.000 passagers), contre 4 seulement en 2012 (1500 passagers). A Saint-Tropez, 90 navires sont prévus, soit 68.000 passagers, contre 85 escales et 29.900 passagers l’an dernier. Le Lavandou, où aucun navire n’était venu l’an dernier, rejoint cette tendance, avec 10 escales et 4650 passagers. Ainsi, le Club de la Croisière Var Provence, ainsi que la CCI, qui assurent la promotion de ces ports, sont parvenus à convaincre les compagnies de l’intérêt de ces alternatives, offrant de très belles et originales escales aux croisiéristes. Tant et si bien que sur l’ensemble du département, la hausse de l’activité sur les ports secondaires va permettre de compenser la décrue sur Toulon et La Seyne, avec sur 2013 au moins 244 escales et plus de 360.000 passagers attendus dans le Var, contre 238 escales et 348.000 passagers enregistrés l’an dernier.

 

 

Le Marina d'Oceania Cruises (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le Marina d'Oceania Cruises (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

Qualitatif plutôt que quantitatif

 

 

On constate également que les ports varois sont prisés de nombreuses compagnies haut de gamme. Fréjus, Saint-Raphaël, Sanary ou Le Lavandou sont, par exemple, fréquentés par Sea Dream, Star Clippers, Seabourn, Windstar, Hapag-Lloyd , Azamara, Regent Seven Seas ou encore Oceania et Crystal. Des armateurs très réputés dont les passagers disposent d’un fort pouvoir d’achat, avec par conséquent d’intéressantes retombées pour l’économie locale. Toulon et La Seyne-sur-Mer parviennent également à attirer des compagnies positionnés sur le segment premium. Ainsi, les paquebots de Celebrity Cruises sont des habitués, de même que ceux de Princess Cruises, qui a choisi La Seyne comme port d’escale de son nouveau fleuron, le Royal Princess, dont la livraison est prévue le mois prochain. Une belle clientèle qui s’enrichira en 2014 avec Cunard, les Queen Elizabeth et Queen Victoria devant réaliser six escales.