Nautisme
Tour du monde : Francis Joyon attendu à Brest dans la nuit de samedi à dimanche

Actualité

Tour du monde : Francis Joyon attendu à Brest dans la nuit de samedi à dimanche

Nautisme

A la barre de son trimaran IDEC, Francis Joyon s'en amusait hier, mais cette fois, à un peu plus de 800 milles de l'entrée du goulet de Brest, terme de son extraordinaire circumnavigation, l'aventure du marin solitaire touche à son terme. Le passage à la latitude du cap Finisterre, à la pointe occidentale de la péninsule Ibérique, ne trompe pas : Ca sent bon l'arrivée à la maison ! Bien appuyé sur son flotteur bâbord, dans un régime de Sud Ouest soutenu et régulier, le grand trimaran rouge doit prolonger le bel élan qui le propulse depuis 24 heures à plus de 20 noeuds en ligne directe vers l'arrivée. Plus de 480 milles ont à ce rythme été couverts en une seule journée et sauf avarie, hantise permanente du solitaire, cette journée de vendredi devrait être marquée du même sceau de la performance maîtrisée, Joyon affirmant "en garder sous le pied" afin de ménager un multicoque fatigué. A l'instar de ce qui a été accompli depuis 56 jours et plus de 25.000 milles, sa trajectoire définie en complète harmonie avec Jean Yves Bernot, force l'admiration, bien calée en avant du centre dépressionnaire dans la bonne veine de vent. Avec une vingtaine de noeuds de vent aux allures de largue, IDEC, certes blessé, vole vers la conclusion attendue dans la nuit de samedi à dimanche de l'un des plus grands exploits maritimes de la décennie....
Le record du tour du monde est détenu, pour l'heure, par Ellen MacArthur. En 2004, la navigatrice avait bouclé son tour du globe en 71 jours, 14 heures, 18 minutes et 33 secondes.
Ce matin à 10 heures, le trimaran IDEC approchait de Brest après 55 jours, 22 heures et 50 minutes de navigation.