Défense
Tournée d’adieux pour le dernier destroyer britannique du type 42

Actualité

Tournée d’adieux pour le dernier destroyer britannique du type 42

Défense

Le HMS Edinburgh, plus vieux destroyer de la Royal Navy, a débuté sa tournée d’adieux. Ultime unité du type 42 encore en service, le bâtiment a réalisé la semaine dernière sa dernière escale à l’étranger, en l’occurrence à New York. Avant d’arriver, l’équipage du HMS Edinburgh s’est même offert une petite démonstration de manœuvrabilité, faisant évoluer son bateau à pleine vitesse et sur une rotation complète, histoire de montrer que malgré ses 28 ans, le destroyer a encore de la « pêche ».

Après ce dernier déploiement loin des côtes britanniques, la « Forteresse des mers », comme on surnomme ce bâtiment dans la Royal Navy, rentrera au Royaume-Uni à la fin du mois. Il débutera ensuite une dernière tournée des ports britanniques au cours de laquelle il rendra notamment visite à sa ville marraine, Edinbourg, avant de rentrer à Portsmouth, où il doit être désarmé en juin.

 

 

Le destroyer HMS Edimburgh (© ROYAL NAVY)

Le destroyer HMS Edimburgh (© ROYAL NAVY)

 

Le destroyer HMS Edimburgh tirant un missile Sea Dart (© ROYAL NAVY)

Le destroyer HMS Edimburgh tirant un missile Sea Dart (© ROYAL NAVY)

 

Mis sur cale en 1980 et entré en service en 1985, le HMS Edinburgh est le troisième des quatre destroyers du type 42 allongé, qui ont suivi les dix premiers exemplaires du type 42, dont deux unités, les HMS Sheffield et HMS Coventry, ont été coulée en 1982 durant le conflit des Malouines.

 

 

Le HMS Sheffield touché par un Exocet aux Malouines (© ROYAL NAVY)

Le HMS Sheffield touché par un Exocet aux Malouines (© ROYAL NAVY)

 

 

Seul survivant de cette double série de 14 bâtiments, le HMS Edinburgh mesure 141 mètres de long et présente un déplacement de 5200 tonnes en charge. Capable d’atteindre 30 nœuds et comptant un équipage de 300 marins, le destroyer dispose, côté armement, d’un système surface-air Sea Dart (rampe double avec une capacité de 40 missiles), une tourelle de 114mm, deux systèmes multitubes Phalanx, quatre canons de 20mm et des mitrailleuses. Il peut, en outre, embarquer un hélicoptère.

On notera qu’un autre bâtiment du type 42 est en service dans la marine argentine. Il s'agit de l’Hercules, opérationnel depuis 1976. Son sistership, le Santisima Trinidad, a été désarmé en 2006 et devait être transformé en musée. Mais il a chaviré au cours d'une tempête, début 2013, à Puerto Belgrano.

 

 

Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques