Marine Marchande
Toute la procédure de l'Erika pourrait être annulée

Actualité

Toute la procédure de l'Erika pourrait être annulée

Marine Marchande

Un coup de théâtre. Douze ans après le naufrage du pétrolier Erika au large de la pointe de Penmarc'h, cinq ans après un procès-fleuve devant le tribunal correctionnel de Paris, largement confirmé en appel en 2010, la cour de Cassation pourrait entièrement annuler la procédure judiciaire. Pour mémoire, en première instance, le tribunal avait condamné l'armateur, le gestionnaire de l'Erika, le Rina sa société de classification et Total son affréteur à temps, à des peines d'amendes pour pollution et au dédommagement d'une soixantaine de parties civiles, essentiellement des collectivités locales de l'Ouest de la France, touché par la marée noire qui avait souillé près de 400 km de côte en décembre 1999. En appel, les peines pénales avaient été confirmées, alors que la responsabilité civile de Total avait été écartée. Près de 200 millions d'euros ont cependant déj

Pollution en mer et accidents