Défense
Toutes les nouvelles pilotines des bases navales sont opérationnelles

Actualité

Toutes les nouvelles pilotines des bases navales sont opérationnelles

Défense

La dernière des cinq nouvelles pilotines commandées aux chantiers anglais Delta Power Group de Stockport est désormais en service. Après la Mitre et la Tour Royale à Toulon puis les Léon et Cornouailles à Brest, la Cotentine a été réceptionnée par la Marine nationale. Affectée à la base navale de Cherbourg, cette vedette, comme ses sisterships, mesure 12.2 mètres de long pour 3.55 mètres de large. Affichant une autonomie de 16 heures, elle peut atteindre la vitesse de 30 noeuds grâce à deux moteurs Yanmar 6LPA-ST2P d'une puissance totale de 510 cv. Disposant d'un système d'extinction incendie au CO2 pour le compartiment machine, la Cotentine est armée par un équipage de deux marins et peut transporter 6 passagers.
Remplaçant un parc assez hétéroclite et ancien de vedettes, les nouvelles pilotines ont fait l'objet d'un appel d'offres international. Remporté par Delta Power Group, le contrat global, soit 5 bateaux et des pièces de rechange, s'est élevé à 3.019 millions d'euros.

La Cotentine (©MARINE NATIONALE - FREDERIC DUPLOUICH)
La Cotentine (©MARINE NATIONALE - FREDERIC DUPLOUICH)

Normes civiles et disponibilité 350 jours par an

Les nouvelles pilotines ont été conçues et construites selon les normes de la Marine Marchande, le Bureau Véritas étant chargé de la classification. « Répondre aux exigences de classification sur un aussi petit bateau a été un défi pour les architectes. La conception des bateaux a été entièrement réalisée et développée en 3D, cela a permis un degré élevé de précision et de conformité, qui étaient des exigences spécifiques de la Marine nationale », explique la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.
Elaboré par la Direction Générale de l'Armement (DGA), le cahier des charges spécifiait également un haut taux de disponibilité. Ainsi, les pilotines doivent pouvoir naviguer 350 jours par an. Des efforts ont notamment été réalisés pour faciliter la maintenance. Ainsi, la longueur du compartiment machines a été augmentée afin de faciliter l'accès aux différents équipements, dont les moteurs. On notera qu'une grande défense de protection, en mousse élastomère, a été posée autour du plat-bord. Cette disposition permet de protéger la coque pendant le transbordement des pilotes sur les navires.

La Cotentine (©MARINE NATIONALE - FREDERIC DUPLOUICH)
La Cotentine (©MARINE NATIONALE - FREDERIC DUPLOUICH)

Marine Nationale | Toute l’actualité de la marine française