Nautisme
Transat Jacques Vabre : Banque Populaire reprend l'avantage

Actualité

Transat Jacques Vabre : Banque Populaire reprend l'avantage

Nautisme

Joli jeu de yoyo dans le pot au noir. Encalminé hier midi, Banque Populaire a trouvé un second souffle dans la soirée. Au pointage de 20h dimanche, Pascal Bidégorry et Lionel Lemonchois reprennent les commandes de la course à Gitana 11 qui les lui avait soufflé l’espace de deux pointages. Fred Le Peutrec et Yann Guichard sont désormais 2e à 15,9 milles, alors que le Géant de Michel Desjoyeaux est 3e à 16,2 milles. Côté monocoques, Roland Jourdain et Ellen MacArthur (Sill et Veolia) sont toujours en tête mais ralentissent, tout comme leur adversaire préféré, le Virbac-Paprec de Jean-Pierre Dick et Loïck Peyron.

Les trois multicoques de tête, en terme de distance au but, tenaient cette nuit dans un mouchoir de poche au cœur du pot au noir : il n’y avait dimanche soir à 20h que 16,2 milles d’écart entre le tandem Michel Desjoyeaux-Hugues Destremau sur Géant, troisièmes, et le de-nouveau leader duo Pascal-Bidégorry-Lionel Lemonchois, sur Banque Populaire. Entre eux deux – toujours un peu plus à l’est – on trouve le Gitana 11 de Fred Le Peutrec et Yann Guichard, auteur d’une des sensations du jour avec sa prise de pouvoir aux deux pointages de 14h et 16h. Tous trois naviguent désormais à la latitude de Conakry (Guinée). Aucun n’a de positions ni de classements pendant le black-out de la nuit, jusqu’à 4h heure française… Au dernier pointage, Gitana 11 semble donc caler à son tour, à 12,9 nœuds de vitesse calculée sur une demi-heure alors que Banque Populaire et Géant étaient à plus de 23 nœuds sur la même séquence… Qu’en sera-t-il aujjourd’hui ? Dans le pot au noir, tout est possible et aucun coup de théâtre n’est à exclure dans les 48 heures qui viennent. On va peut-être beaucoup jouer au yoyo…

Chez les monocoques, 60’ le Virbac-Paprec de Jean-Pierre Dick et Loïck Peyron semble avoir stoppé la mini hémorragie de milles constatée par rapport aux nouveaux leaders que sont Roland Jourdain et Ellen MacArthur : Sill et Veolia n’avait jamais qu’1,3 milles d’avance hier soir et les vitesses des deux premiers chutaient à moins de dix nœuds, alors que leurs six poursuivants étaient au minimum à plus de 13 et refaisaient une partie de leur retard. Ainsi, le troisième, le Bonduelle de Jean Le Cam et Kito de Pavant n’était plus qu’à 87,8 milles. Premier coup de tampon dans les prémices de la zone de convergence intertropicale ? Cela y ressemble fort…

Chez les 50 pieds, en multicoques Crêpes Whaou ! (Franck-Yves et Kevin Escoffier) est toujours déconcertant de facilité et frôle les 800 milles d’avance alors qu’il a passé la barre des moins de 2000 milles à parcourir... Chez les monocoques, Vedettes de Bréhat (Servane Escoffier-Bertrand de Broc) a légèrement réduit son retard sur le Gryphon Solo de Joe Harris et Josh Hall qui conserve tout de même 108 milles d’avance. A noter dans cette catégorie la belle 4e position d’Artforms (Kip Stone-Merfyn Owen), revenu à 379 milles de la tête de course. Après sa longue escale technique qui l’avait fait repartir dernier, l’ancien leader de début de course peut encore espérer un podium.

Bruno Ménard

Pour en savoir plus, suivre la Transat en direct et écouter les réactions des Skippers au cours de la dernière vacation: www.jacques-vabre.com

Transat Jacques Vabre