Nautisme
Transat Jacques Vabre : Gitana 11 passe devant

Actualité

Transat Jacques Vabre : Gitana 11 passe devant

Nautisme

Au pointage de 14h, Fred Le Peutrec et Yann Guichard, sur Gitana 11, ont pris la tête des multicoques Orma pour la première fois depuis le départ. Grâce à un joli coup tactique à l’est de leurs adversaires, Fred et Yann ont réussi à conserver du vent tandis que Bidégorry-Lemonchois (Banque Populaire) et Desjoyeaux-Destremau (Géant) sont littéralement empétolés dans le pot au noir.

Depuis cette nuit, Banque Populaire et Géant se traînent entre 2 et 5 nœuds tandis que Gitana 11 se maintient entre 10 et 15 nœuds. Résultat : les distances parcourues sur les dernières 24 heures sont éloquentes. 183 milles pour Bidégorry-Lemonchois contre 352 milles pour Le Peutrec-Guichard. Du simple au double !

A la vacation de la mi-journée, Pascal Bidégorry ne cachait pas sa stupéfaction devant la soudaineté de ce pot au noir, qui a commencé pour eux à 11 degrés de latitude nord. « Le ciel est gris, il y a une chape de plomb et la mer est d’huile » avouait Bidégorry, un peu dépité. « Il n’y a rien, aucune activité, pas de cumulus, ça ne bouchonne pas… En un quart d’heure, le vent nous fait 360 degrés de rotation… »

Revenu dans le sillage de Banque Populaire, l’équipage de Géant confirmait la tendance. « Ils ont fermé les ventilateurs, on avance presque uniquement poussés par la houle » témoignait Michel Desjoyeaux. De leur côté, à une centaine de milles plus à l’est, le duo Le Peutrec-Guichard pouvait se réjouir de la belle opportunité que la météo leur offre. « On est vachement contents d’être décalés, on est en position d’attaque » expliquait Fred Le Peutrec, qui tempérait immédiatement. « Mais il n’y a rien de garanti. Personne n’est capable de dire comment cela va évoluer. Pour l’instant, il faut gagner dans le sud avec les risées qui nous sont distribuées. »

Et les risées sont particulièrement favorables pour l’équipage de Gitana 11. Tant qu’il n’auront pas buté à leur tour dans une zone sans vent du pot au noir, Yann et Fred engrangent de précieux milles. A 14h, ils comptaient 10 et 21 milles d’avance sur Banque Populaire et Géant, et progressait 10 nœuds plus vite ! Au départ du Havre, beaucoup de concurrents s’accordaient à dire que le premier à sortir du pot aurait une belle option sur la victoire. Dans moins de 36 heures, une première réponse leur sera donnée…

Loïc Le Bras

Pour en savoir plus, suivre la Transat en direct et écouter les réactions des Skippers au cours de la dernière vacation: www.jacques-vabre.com

Transat Jacques Vabre