Nautisme
Transat Jacques Vabre: Retour au calme après nuit d'enfer

Actualité

Transat Jacques Vabre: Retour au calme après nuit d'enfer

Nautisme
Points à retenir
. Abandons de Sodebo, Orange Project et Foncia chez les multi 60’, de Négocéane –Donneurs de vie- Branec IV chez les multis 50’ et d’Adecco Etoile Horizon chez les monos 50’.
. Derrière le front où le vent a soufflé jusqu’à 50 nœuds dans une mer très forte, l’ensemble de la flotte a pu virer et partir vers le sud.
. Le tandem Dick/Peyron (Virbac-Paprec) a subtilisé la première place des monos 60 à Jourdain/MacArthur (Sill et Veolia), en tête depuis le départ.
. Bidégorry et Lemonchois (Banque Populaire) sont revenus en 2e position des multis 60 derrière Cammas/Proffit (Groupama 2).

A 4h15 hier matin, les trimarans 60 pieds Sodebo de Thomas Coville et Jacques Vincent et l’Orange Project des frères Stève et Yvan Ravussin déclenchent leur balise de détresse, alors que le vent sur zone est de 45 nœuds, parfois 50 et plus dans les rafales, mais surtout que la mer est très dure. Alors qu’il naviguait sous voilure réduite, une «vague pyramidale » a fait exploser le flotteur bâbord de Sodebo qui a démâté à 150 milles dans l’ouest de Brest. Des bateaux de pêche du Guilvinec interviennent très vite sur zone. Thomas Coville et Jacques Vincent, sains et saufs, sont
Transat Jacques Vabre