Offshore
Transfert de la fondation d'éolienne réalisée par STX France

Actualité

Transfert de la fondation d'éolienne réalisée par STX France

Offshore

Livrée à Alstom le 8 décembre, la première fondation d'éolienne offshore réalisée aux chantiers STX France de Saint-Nazaire a gagné vendredi le quai des charbonniers, sur le bassin de Penhoët. L'imposante structure, présentant une embase de 16 mètres par 16 mètres, une hauteur de 29 mètres et affichant un poids de 375 tonnes, a quitté le chantier sur une plateforme roulante, qui a été transférée sur une barge néerlandaise, en vue de rejoindre le site du Carnet, en bord de Loire, où Alstom assemble le premier prototype de son éolienne offshore Haliade. Connue sous le nom de « O33 » chez STX France, cette fondation, aussi appelée jacket, supportera le mât de l'éolienne géante.

Transfert du O33 au quai des charbonniers (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)
Transfert du O33 au quai des charbonniers (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)

Transfert du O33 sur la barge (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)
Transfert du O33 sur la barge (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)

STX Solutions, filiale d'ingénierie de STX France, a pris en charge au travers d'une équipe de 7 personnes toute l'ingénierie industrielle du projet O33, en s'appuyant sur l'expérience du bureau d'études norvégien Owec. STX France, en charge de la fabrication du jacket, a ensuite déployé son savoir-faire en industrialisation et sa compétence en gestion de projet, management de la qualité et réalisation pour réussir ce challenge dans un délai très court. C'est une équipe d'une trentaine de personnes, principalement des tôliers et des soudeurs, tous volontaires pour travailler sur ce nouveau type de production, qui a oeuvré à sa construction. Cette équipe dédiée a été préalablement formée aux techniques spécifiques de soudage requises : la fabrication du jacket exige en effet de travailler sur des géométries très complexes (type jonctions orbitales sur des épaisseurs allant jusqu'à 100 mm - contre 25 ou 28 mm habituellement sur des productions de navires de croisières - ou encore de type « gueule de loup »). STX s'est en outre appuyé sur l'expertise de deux de ses partenaires spécialisés en construction métallique : Mecasoud, qui a réalisé la fabrication de la pièce de transition du jacket, et PMO, qui a pris en charge le montage des accessoires (portes, garde-corps...)

Le O33 lors de la phase de réalisation (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)
Le O33 lors de la phase de réalisation (© : STX FRANCE - BERNARD BIGER)

Cette première réalisation doit être suivie d'autres projets dans le domaine de l'éolien offshore. L'objectif pour STX est en effet d'implanter à terme une usine de fabrication dédiée à Saint-Nazaire, qui pourrait permettre la production de 50 à 70 jackets par an. A l'occasion de la livraison du O33, le directeur général de STX France, s'est montré très satisfait du travail réalisé. « Notre fierté s'exprime à plusieurs niveaux : tout d'abord, dans le fait d'avoir rempli notre mission vis-à-vis du groupe Alstom qui nous a fait confiance. Ensuite, dans le fait que ce sont nos équipes, à Saint-Nazaire, qui ont réalisé cette première. Nous avons bénéficié d'une belle opportunité de démontrer nos compétences dans ce nouveau secteur d'activité en fort développement que sont les énergies marines renouvelables. C'est un marché pour lequel STX France et sa filiale STX France Solutions ont de réels atouts. Enfin, c'est le signe d'un engagement fort de notre entreprise pour le développement de la filière industrielle française avec pour objectif d'entraîner avec nous les PME/PMI de la Région afin de créer les emplois prévus », a expliqué Jacques Hardelay.
Le O33 est destiné au prototype terrestre d'Haliade, qui sera monté début 2012. Un second prototype, devant être cette fois installé en mer, doit également être produit par Alstom l'an prochain. Allié notamment à EDF Energies Nouvelles, le groupe français est en lice pour l'appel d'offres lancé par le gouvernement en vue d'implanter des parcs éoliens offshores au large des côtes françaises. Suivant le résultat de la compétition et des marchés décrochés, Alstom prévoit d'installer des usines de productions d'éoliennes, notamment à Saint-Nazaire.

L'éolienne Haliade avec le jacket en jaune (© : ALSTOM)
L'éolienne Haliade avec le jacket en jaune (© : ALSTOM)

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire