Vie Portuaire
Transmanche : La vente du port de Newhaven retardée

Actualité

Transmanche : La vente du port de Newhaven retardée

Vie Portuaire

Appolo et Bannertown n'ont finalement pas profité de la période d'exclusivité qui leur avait été accordée pour présenter un projet d'aménagement de Newhaven. Fin 2006, les groupes immobiliers anglo-saxons avaient été mandatés pour étudier la réhabilitation du port anglais, propriété du Conseil Général de Seine-Maritime au travers de Newhaven Port Properties (NPP). Le département souhaite se séparer de cette acquisition, réalisée en 2001 lors de la reprise de la ligne maritime Dieppe-Newhaven, alors abandonnée par P&O Stena Line. En septembre dernier, les investissements estimés pour la réalisation d'un avant-port et la modernisation des accès nautiques s'élevaient à 300 millions d'euros. Or, Apollo-Bannertown n'a finalement pas exercé son droit d'exclusivité, portant sur quatre mois. Le groupe reste néanmoins intéressé par le projet, mais semble vouloir attendre, sans doute pour des questions d'accord sur les coûts. Face à cette situation, les collectivités locales anglaises et françaises se sont réunies la semaine dernière. « Dans la mesure où la période d'exclusivité avec Apollo-Bannertown est révolue, les propriétaires français vont maintenant pouvoir s'adresser à tous les investisseurs intéressés », explique le département de la Seine-Maritime.

La hausse de l'activité sur la ligne Dieppe-Newhaven mise en avant

Vice-président du Conseil Général et Président de NPP, Patrick Jeanne estime que « Le port de Newhaven ne peut pas exister sans l'activité Transmanche, la priorité pour le Département de Seine-Maritime est d'assurer la pérennité de la ligne Dieppe-Newhaven sur le long terme. Pour atteindre cet objectif, les infrastructures portuaires doivent être améliorées et sécurisées. Maintenant que la période d'exclusivité avec Apollo est achevée, de nouvelles négociations seront engagées avec les investisseurs qui avaient auparavant montré un intérêt. Les investisseurs devront remettre un projet répondant à ces préoccupations portuaires. Une fois ce premier objectif atteint, il sera possible d'envisager un redéploiement des terrains afin de favoriser une restructuration de la ville au niveau de l'EAST QUAY. Nous sommes ouverts à toute solution et toute forme d'investissement qui traiteront prioritairement la sécurité et la modernisation du port ». Les élus locaux ont mis en avant la bonne santé de la ligne de ferries, dont la gestion a été confiée en novembre 2006, au travers d'une délégation de service public, à LD Lines. La filiale de Louis Dreyfus Armateurs a mis en place un service triangulaire avec sa ligne du Havre. Le port a connu un record de fréquentation le 26 mai dernier avec 564 voitures et 1921 passagers qui ont embarqué à destination de Dieppe et du Havre.

Transmanche Ferries | Actualité de la compagnie maritime