Marine Marchande
Transmanche : SeaFrance redresse la barre

Actualité

Transmanche : SeaFrance redresse la barre

Marine Marchande

Après une année 2005 catastrophique, la compagnie française espère avoir amorcé un retour durable à la croissance. Ses résultats, publiés en juillet, montrent une réapparition des bénéfices et une nette amélioration du chiffre d'affaires. Celui-ci a atteint, en 2006, 226.5 millions d'euros, soit 18% de hausse par rapport à 2005 et 9% de mieux qu'en 2004. Le trafic a marqué une progression de 7,7% des voitures transportées et de 12 ,7 % des camions. Avec l'aide du programme de réduction de coûts, qui aurait permis à SeaFrance d'économiser 3 millions d'euros et malgré la hausse du prix du combustible, le résultat net ressort en bénéfice, à 7,9 millions d'euros.
Le dernier exercice restera marqué par le passage à une flotte à six navires, suite à la livraison du SeaFrance Berlioz par les Chantiers de l'Atlantique. Forte de l'amélioration des résultats, la direction souhaite convaincre son actionnaire, la SNCF, d'accepter la commande d'une nouvelle unité. Elle pourrait remplacer les deux plus petits ferries de l'armement, les Renoir et Manet, à l'horizon 2010. Les équipes de SeaFrance doivent déterminer cet été les caractéristiques de ce nouveau bateau, ce qui permettra aux différents chantiers de présenter leurs offres.
Onze ans après son divorce avec le Suédois Stena Line, SeaFrance semble donc avoir trouvé son allure de croisière. L'entreprise devra néanmoins relever d'importants défis, à commencer par la guerre de la concurrence, de plus en plus acharnée dans le détroit du Pas-de-Calais. Si la montée en puissance de la compagnie à bas coûts Speedferries, à Boulogne, a pu être pour le moment endiguée, il faudra voir, dans le domaine du fret, comment le marché se comportera face à la hausse des prix. Ceux-ci, gelés depuis cinq ans, vont être revalorisés, a annoncé la direction de SeaFrance.
L'armement tricolore reste également sujet aux assauts potentiels de deux poids lourds du transport maritime. S'appuyant sur une flotte flambante neuve, Norfolkline, filiale du géant danois Maersk, ne cesse de grossir au départ de Dunkerque. Quant à P&O Ferries, concurrente directe de SeaFrance sur la ligne Calais-Douvres, une réflexion est en cours pour renouveler les six ferries actuellement en service.

My Ferry Link (ex-SeaFrance)