Pêche
Trois pêcheurs portés disparus au large de Dunkerque

Actualité

Trois pêcheurs portés disparus au large de Dunkerque

Pêche

De très importants moyens, soit 12 bateaux et 3 hélicoptères, ont été mobilisés mardi et mercredi, au large de Dunkerque, pour rechercher trois pêcheurs portés disparus. Basé à Niewport, en Belgique, leur navire, le Mooie Meid, s'est retourné à 15 nautiques de la côte. Après avoir capté sa balise de détresse, le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) de Gris-Nez a déclenché, vers 22 heures, mardi, une vaste opération de sauvetage. Toute la nuit, puis le lendemain, des moyens aériens et nautiques venus de France et de Belgique ont ratissé la zone du naufrage. En vain. Alors que le canot de sauvetage, inutilisé, a été retrouvé accroché à l'épave, deux plongées ont été réalisées par des plongeurs belges à l'intérieur du navire de pêche dans l'espoir de recueillir des preuves de vie. L'inspection de l'ensemble des compartiments n'ayant pas été menée à bien, une équipe de quatre plongeurs démineurs de la Marine nationale a été dépêchée sur zone. Pris en charge à Cherbourg par l'hélicoptère Dauphin basé à Lanvéoc, les militaires ont été hélitreuillés sur le remorqueur Anglian Monarch, à partir duquel ils ont inspecté le Mooie Meid (opération délicate dans la mesure où l'épave est retournée et que sa flottabilité est précaire). Malheureusement, ils n'ont pu accéder aux compartiments les moins accessibles et aucun signe de vie des pêcheur n'a été détectée.

L'Anglian Monarch surveille l'épave du Mooie Meid    (© : MARINE NATIONALE)
L'Anglian Monarch surveille l'épave du Mooie Meid (© : MARINE NATIONALE)

Hier soir, on était donc sans nouvelle des trois marins disparus. « L'espérance de vie dans une eau à 8° n'excédant pas 6 heures pour un homme en bonne condition physique, il n'y a plus d'espoir, 20 heures après le début des recherches de retrouver les trois marins pêcheurs en vie », indiquait la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord à la tombée de la nuit, moment où les recherches ont été abandonnées.
En attendant que l'armateur du navire de pêche prenne les mesures nécessaires pour faire évacuer l'épave, l'Anglian Monarch reste à proximité du bateau de pêche afin d'assurer la sécurité de la navigation autour du bateau chaviré. Longue de 19.5 mètres, la coque dérive en effet dans une zone sensible puisque le naufrage s'est produit à la sortie de la voie montante du dispositif de séparation du trafic du Pas-de-Calais.

Pollution en mer et accidents