Disp POPIN non abonne!
Marine Marchande

Actualité

Trois remorqueurs et une frégate autour du Modern Express

Marine Marchande

Evacué le mardi 26 janvier, le roulier Modern Express dérive toujours dans le golfe de Gascogne. Malgré les très mauvaises conditions météorologiques qu’il a subies, le navire de 164 mètres continue de tenir le coup. La gîte, qui s’était aggravée mardi, s’est semble-t-il stabilisée et, finalement, il n’y aurait pas d’entrée d’eau dans la coque, indiquait hier soir la préfecture maritime de l’Atlantique. L’armateur, mis en demeure de faire cesser le danger que représente son bateau pour la navigation, a mandaté la société néerlandaise SMIT Salvage pour mener les opérations, loin d'être évidentes.

 

 

Personne n’a encore pu monter à bord

SMIT a affrété deux remorqueurs, le Centaurus et le Ria de Vigo, qui sont arrivés sur zone hier, s’ajoutant à l’Abeille Bourbon et à la frégate Primauguet (avec un hélicoptère Lynx à bord). En fin de matinée, des experts de SMIT ont été hélitreuillés à bord de l’Abeille Bourbon en vue de préparer un éventuel remorquage. Toutefois, « jusqu’à maintenant la forte gîte et les mouvements du navire ne permettent pas de transférer à bord, en toute sécurité, l’équipe nécessaire à la préparation d’un remorquage éventuel. L’étude des modes d’action qui le permettraient se poursuit », indiquait la préfecture maritime.  

Le Ria de Vigo (© : 

Le Ria de Vigo (© : MARINE NATIONALE)

 

Le bateau dérive plus lentement

Les conditions météo s’étant légèrement améliorées, la dérive du roulier a diminué. Le navire ne progressait plus en fin de journée qu’à 1.3 nœud, contre 3 nœuds la veille. Mais il continue de se rapprocher des côtes françaises et espagnoles, se trouvant désormais à moins de 170 milles à l’ouest de La Rochelle.  Une distance qui reste donc conséquente et fait que la situation n’est pas alarmante. Dans ces conditions, le Modern Express, qui transporte 3600 tonnes de bois en fardeaux et 480 tonnes de gasoil et de fuel, ne représente pas une menace écologique majeure, même s’il venait à faire naufrage. Ce que les sauveteurs vont évidemment tout faire pour éviter. 

 

(© : 

(© : MARINE NATIONALE)

Le Modern Express (© : 

Le Modern Express (© : MARINE NATIONALE)

L'Abeille Bourbon, le Primauguet et le Ria de Vigo près du Modern Express (© : 

L'Abeille Bourbon, le Primauguet et le Ria de Vigo près du Modern Express (© : MARINE NATIONALE)

Sauvetage et services maritimes Marine nationale