Défense
Troisième BPC : En attendant mieux, on l'appelle « G33 »

Actualité

Troisième BPC : En attendant mieux, on l'appelle « G33 »

Défense

L'état-major de la marine ne s'est toujours pas décidé concernant le nom du troisième Bâtiment de Projection et de Commandement (BPC) du type Mistral. S'appellera-t-il Tempête ou Tramontane, le nommera-t-on Victor Schoelcher ou du nom d'un autre personnage célèbre et symbolique ? Il ne devrait en tous cas pas s'appeller Jeanne d'Arc, de manière à éviter la confusion avec l'actuel bâtiment école de la marine. Du coup, le navire reste simplement connu comme « BPC3 » ou « G33 », suivant son nom de coque aux chantiers de Saint-Nazaire (les numéros se suivent au fil des constructions : A33 pour le paquebot MSC Fantasia, B33 pour le MSC Splendida, C33 pour le Norwegian Epic, D33 pour son sistership annulé, mais aucun E33 et F33 connus - Les deux futurs MSC espérés? ). Le G33, dont la découpe de la première tôle est intervenue le mois dernier, quittera Saint-Nazaire en 2011 pour rejoindre Toulon, où DCNS procédera à la mise au point de son système d'armes et de son système de combat.
Long de 199 mètres pour un déplacement de 21.500 tonnes en charge, il pourra embarquer 16 hélicoptères lourds, deux engins de débarquement amphibies rapides (EDA-R) de la famille L-CAT, 70 véhicules et 450 hommes de troupe.
La mise en service d'un quatrième bâtiment du même type est prévue par le livre blanc sur la Défense.

Le BPC Mistral (© JEAN-LOUIS VENNE)
Le BPC Mistral (© JEAN-LOUIS VENNE)

Marine nationale