Croisières et Voyages
Trop de vent à Marseille : Le Costa Concordia se replie encore à Toulon

Actualité

Trop de vent à Marseille : Le Costa Concordia se replie encore à Toulon

Croisières et Voyages

Le paquebot Costa Concordia a de nouveau fait hier une escale surprise à La Seyne-sur-Mer, alors qu'il devait initialement débarquer ses passagers à Marseille à l'issue d'une croisière d'une semaine en Méditerranée. Une fois de plus, la mauvaise météo, avec des pointes de vent à 35 noeuds, a empêché le grand paquebot d'entrer dans le port phocéen. En prévision du vent fort devant souffler sur Marseille, Costa Croisières a décidé samedi soir d'annuler l'escale du Costa Concordia et d'envoyer son navire vers la rade de Toulon, accessible quelque soient les conditions météorologiques.
Ce n'est pas la première fois que cela arrive, loin s'en faut. A plusieurs reprises, des paquebots de Costa, dont le Concordia, se sont servis de La Seyne comme port de repli. Et il en est de même pour d'autres compagnies, comme MSC, dont les navires sont aussi des habitués, malgré les programmations, de la rade varoise. Et aussi d'autres ports méditerranéens. Ainsi, le MSC Splendida, également en tête de ligne à Marseille, a été dérouté pour cause de météo vers Cannes le 30 décembre et le 6 janvier. Les équipes locales se sont alors mobilisées pour mettre en service les installations portuaires cannoises (qui sont normalement arrêtés en cette saison) et accueillir les passagers et équipages dans les meilleures conditions possibles.
Ces différents reports d'escales montrent en tous cas, de nouveau, la nécessité d'améliorer les accès nautiques au port de Marseille. Car ces reports d'escales sont difficiles à gérer pour les compagnies et leurs agents locaux, surtout quand les navires, comme ceux de Costa et MSC, sont en tête de ligne. Tout changement de port implique, en effet, de gérer le transfert entre Marseille et Toulon de plusieurs milliers de passagers débutant ou achevant leur croisière. Une logistique très complexe, qui doit prendre en compte les acheminements prévus initialement vers le port d'embarquement ou de débarquement (train, avion, voiture...)
Face à cette problématique, le Grand Port Maritime de Marseille a lancé, en mars 2011, une étude de faisabilité quant à l'élargissement de la passe nord, afin d'améliorer l'accès et la manoeuvrabilité des plus grands paquebots lors de conditions météorologiques difficiles. Les professionnels attendent, désormais, que les décisions soient prises et les travaux lancés.

Ports de Toulon & Seyne-sur-Mer Port de Marseille