Nautisme
Trophée Jules Verne : Vers un record en 40 jours !

Fil info

Trophée Jules Verne : Vers un record en 40 jours !

Nautisme

Ils arrivent !  Francis Joyon et ses cinq équipiers vont s'emparer du Trophée Jules-Verne avec un temps proche des 40 jours. Soit quatre à cinq jours de moins que le "Banque Populaire V" de Loïck Peyron en 2012.  Après un passage de la ligne prévue à Ouessant entre 7 h et 9 h du matin, le maxi-trimaran viendra s'amarrer au quai Malbert à Brest vers 11 h 30 - 12 h.

Encore un record ! Francis Joyon (Idec Sport) et son équipage doivent boucler jeudi matin le tour du monde en 40 jours, record absolu dans l'histoire de la course au large, qui vit ses semaines les plus folles.
Après Thomas Coville en solitaire et Armel Le Cléac'h en course (Vendée Globe), la voile poursuit son show sur les mers, portée par un bon enchaînement météo à l'origine des performances depuis trois mois. Jeudi, au petit matin entre 6 h et 8 h, Francis Joyon et ses cinq équipiers franchiront la ligne au large d'Ouessant pour s'emparer en un temps record du Trophée Jules Verne, tour du monde d'ouest en est sans assistance (avec ou sans équipage) en moins de 80 jours.
Le bateau devrait boucler sa circumnavigation en quelque 40 jours, écrasant le précédent record détenu depuis janvier 2012 par Loïck Peyron, à bord de Banque Populaire V (40 m) avec 12 équipiers, en 45 jours 13 heures 42 minutes. Joyon, lui, a préféré un maxi-trimaran nettement plus petit (31,5 m) et une équipe restreinte pour devenir le marin le plus rapide à tourner d'une traite autour de la planète. -

"Un bateau extraordinaire"

"On a pas mal découvert le bateau pendant ce tour du monde et il a pas mal progressé. C'est un bateau extraordinaire, il est toujours à 100% de son potentiel", a expliqué Joyon mardi. Idec Sport est loin d'être un bateau récent mais il est performant.
Mis à l'eau en 2006, il a connu des heures de gloire sous le nom de Groupama 3 avec Franck Cammas (record sur le Trophée Jules Verne en 2010 en 48 jours). Puis devenu Banque Populaire VII, il a ébloui la Route du Rhum en 2014, toujours barré par Cammas, avant d'être confié à Joyon, en qualité de Idec Sport, deuxième du nom. Joyon est un homme de records. En 2004, le navigateur - aujourd'hui âgé de 60 ans - était devenu le premier marin à faire le tour du monde sur un multicoques, sans escale (72 jours 22 h 54' 22'').
 Armel Le Cléac'h, victorieux de la 8e édition du Vendée Globe jeudi 19 janvier, s'est exécuté avec un temps record de 74 jours. 

30.000 euros le ticket d'entrée
12.000 euros la tentative


"Le Trophée Jules Verne, c'est une ligne de départ, un parcours, une ligne d'arrivée, un chrono à battre. Tu le fais avec le bateau que tu veux, il faut juste qu'il soit à propulsion vélique", explique Michel Desjoyeaux.
Pour prétendre au Trophée Jules Verne créé en 1993, le skipper doit être membre de l'association 'Tour du Monde en 80 jours', et s'être acquitté d'un droit d'entrée de 30.000 euros. Une inscription pour chaque tentative est obligatoire, d'un montant de 12.000 euros. La départ est une ligne reliant le sémaphore du Créac'h sur l'île d'Ouessant et le phare du cap Lizard. Ensuite, il faut faire le tour du monde en laissant à bâbord le cap de Bonne Espérance, le cap Leeuwin et le cap Horn puis recouper la ligne en sens inverse. 

Un bon enchaînement météo

"Je suis par nature assez prudent mais on est bien positionné par rapport à la dépression et on a un bon enchaînement météo pour rejoindre la Bretagne", s'est félicité mardi Joyon, qui s'y sera pris à trois fois avant de battre le dernier record qui lui manquait.
En 2015, il l'avait bouclé en 47 jours. Il y est retourné le 20 novembre 2016 avant de faire demi tour le 27 novembre pour repartir le 16 décembre. Depuis, l'épopée de Francis Joyon, Sébastien Audigane, Clément Surtel, Gwénolé Gahinet, Alex Pella et Bernard Stamm est une réussite, avec cinq records de temps de passage: au cap Leeuwin, en Tasmanie, à l'antiméridien, au cap Horn et à l'équateur (retour).

Un record en chasse l'autre

Il y a tout juste un mois, Joyon a été dépossédé du record du tour du monde en solitaire qu'il détenait depuis 8 ans par Thomas Coville (Sodebo Ultim), magistral en 49 jours 13 h 34', soit 8 jours de moins. Jeudi, il s'offrira le record absolu.
D’après les dernières estimations, Idec Sport devrait couper la ligne entre 7h et 9h jeudi matin (heure française). Il est ensuite attendu à l’entrée de la rade de Brest dans le courant de la matinée. À partir de 10 h débutera la retransmission en direct de cette arrivée victorieuse sur le site et les réseaux sociaux, suivie jusqu’à 12h30 par l’amarrage du bateau au ponton et les premières réactions à chaud sur le podium en présence du public attendu nombreux pour saluer cet exploit maritime.

 

 

À lire sur le sujet

La cartographie en direct

Un article de la rédaction du Télégramme